Urgences de Sarlat : plus de 3 000 pétitionnaires en faveur du maintien de leur ouverture en août

-

politiqueUrgences de Sarlat : plus de 3 000 pétitionnaires en...

Le service des urgences de l’hôpital de Sarlat va-t-il fermer ses portes quelques jours en août 2021 ? (DR)

À l’adresse de l’agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, le comité de défense de l’hôpital et de la maternité de Sarlat a mis en ligne, vendredi 23 juillet 2021, une pétition en faveur du maintien de l’ouverture au mois d’août du service des urgences de l’établissement Jean Leclaire. Ce vendredi 30 juillet 2021, tôt le matin, elle avait recueilli 3 186 signatures. Un score atteint en une semaine, par conséquent.

Dans une pétition qu’il a mise en ligne il y a exactement une semaine, le comité de défense de l’hôpital et de la maternité de Sarlat explique que 3 équipes étaient prévues pour se relayer au service des Urgences de l’hôpital de Sarlat pendant l’été. En insistant sur le contexte de ces grandes vacances 2021 : il s’agit, en plus naturellement d’assurer la sécurité sanitaire de la population locale, d’assurer celle des touristes, dont il évalue le nombre à 3 millions de personnes.

En apprenant que ce service des urgences de l’établissement sarladais pourrait parfois fermer au mois d’août, le comité s’alarme. Sachant que cette fâcheuse nouvelle lui est parvenue par voie de presse -la manière a manifestement heurté. Et qu’elle contredit des « promesses » que la direction du centre hospitalier aurait faites, soutient le comité.

Le facteur temps déterminant dans la prise en charge de certaines détresses sanitaires

Celui-ci rappelle qu’il est des détresses sanitaires pour lesquelles la rapidité de la prise en charge est un facteur déterminant dans leurs issues. Et de citer les accidents vasculaires cérébraux, les infarctus, les accidents graves tout simplement.

Or, les agences régionales de santé ont eu, en juillet 2012, instruction d’anticiper les solutions à mettre en œuvre dans les territoires où les patients précipités dans des situations sanitaires urgentes sont à plus de 30 mn d’un lieu d’accès aux soins.

Le Sarladais fait partie de ces territoires-là, souligne le comité de défense de l’hôpital de Sarlat, qui rappelle que le centre hospitalier de Brive, comme son homologue à Périgueux sont accessibles en 1h30.

La pétition du comité et ses motivations sont ICI.

« Vigilance particulière » de l’ARS là où se télescopent 3 indicateurs qui caractérisent un danger

De son côté, lundi 26 juillet 2021, l’ARS Nouvelle-Aquitaine a publié un « point de situation ».

Son intégralité est ICI.

L’ARS convient donc que la désertification médicale est « importante » en Dordogne, et que le département jouit conjointement d’une fort attrait touristique. Sans oublier que l’épidémie de Covid-19 connaît actuellement un rebond. Trois indicateurs qui permettent de mesurer la gravité du danger qui pèse.

Aussi, l’ARS indique qu’elle témoigne « une vigilance particulière » à l’égard de la situation du service des urgences de l’hôpital Jean Leclaire. Et que cette attention spéciale date du mois de juin dernier.

À la recherche (toujours) d’un médecin urgentiste

Reste qu’une offre d’emploi a été encore publiée hier jeudi 29 juillet 2021 pour recruter un médecin urgentiste à Sarlat. Elle précise « rémunération négociable pour août »,  logement et frais de déplacement étant d’emblée pris en charge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

Manif anti passe sanitaire à Sarlat : préférence pour « l’intelligence », recommandation de lecture, et… fleurs

Pour le cinquième week-end consécutif, les opposants au passe sanitaire et à la vaccination obligatoire des soignants battent le...

Manif anti-passe sanitaire à Bordeaux : « Nuremberg », « crime », « honte d’être Français »… l’inflation du vocabulaire continue   

Pour la 4e fois, les opposants au passe sanitaire et à l’obligation vaccinale des soignants sont descendus dans la...

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

Sur le même sujet

La Dordogne ou « le pays aux 1001 châteaux » : cap sur Aubas, près de Lascaux

Il y aurait mille et un châteaux en Dordogne. Chacun est libre de vérifier si le compte y est....

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

Dordogne et nature : cap sur Carsac-Aillac et ses jardins d’eau, à ¼ h de Sarlat

La respiration est redevenue tendance ; conjointement, sans surprise, la nature, une aspiration. De quoi encore filer en Dordogne. Rendez-vous...

Dordogne et spiritualité : cap sur la cathédrale Saint-Front de Périgueux

La Dordogne a sa cathédrale, elle se situe dans la capitale du département Périgueux. L'édifice a son saint, Front,...

Jour de marché en Dordogne : cap sur Eymet

Au quotidien, le marché a le vent en poupe. En été, il devient un rendez-vous incontournable, un must. Cap...

A la une