Départementales 2021 : le 2nd tour consacre le PS chef de la Dordogne, mais 3 duos Renouveau Dordogne sont élus

-

à la uneDépartementales 2021 : le 2nd tour consacre le PS chef...

Le second tour des départementales 2021 se tient ce dimanche 27 juin, dans le même temps que les régionales 2021 (illustration © Territoire Magazines)

Le PS a confirmé son règne sur la Dordogne au second tour des départementales 2021, s’offrant même le luxe de sacrifier un de ses binômes qualifiés pour laisser le champ libre à un homologue PCF. Toutefois, trois duos Renouveau Dordogne sont élus.

Canton de Bergerac 1 : le binôme DVD Christophe Rousseau-Josie Bayle confirme 

Victoire nette du binôme DVD Christophe Rousseau-Josie Bayle (DR)

Le binôme Christophe Rousseau-Josie Bayle (DVD) écrase le match, avec 56,11%. Son duo concurrent Thierry Larelle-Hélène Lehmann (PS) réunit 43,89%. Rien à voir dans cette seconde manche avec la précédente, qui juste avant de se jouer, avait fait grand bruit.

Canton de Bergerac 2 : le duo PS en roue libre

Sans surprise, mais avec le score qui va bien, le binôme Frédéric Delmares-Cécile Labarthe (PS) atteint le score de 61,35%. Son duo concurrent Christophe David-Bordier-Sophie Tomas (DIV) fait 38,65%.

Canton de Brantôme : le duo Renouveau Dordogne s’incline de peu

Tout pouvait encore arriver. Mais c’est le duo Olivier Chabreyrou-Mélanie Célérier (DVG) 50,80% qui est arrivé en tête. Le binômePascal Mazouaud-Josianne Boyer (Renouveau Dordogne) est proche, à 49,20%.

Canton de Coulounieix-Chamiers : le duo Renouveau Dordogne élu, au grand dam de Floran Vadillo

Thierry Cipierre (DR)

Au plan arithmétique, rien n’était acquis pour personne, le binôme PCF Patrick Capot-Violette Folgado ayant scoré au 1er tour à 19,92% et le binôme PS Sacha Molesini-Nathalie Audy ayant réalisé 24,97%. Le duo RN Williams Ambroise-Marta Delongeas, qui avait engrangé 19,21% au 1er tour, avait fait savoir qu’il ne donnerait aucune consigne de vote. Il avait toutefois encouragé les électeurs à participer au scrutin.

Dès 19h30 ce dimanche 27 juin, le directeur de campagne du duo PS Florian Vadillo expédiait sa réaction et il n’échappait à personne qu’il tenait avant tout à classer Thierry Cippierre « à droite ». Dans son communiqué, Floran Vadillo a tenu à souligner plusieurs éléments parce qu’ils le méritaient à ses yeux : « Le taux de participation reste sensiblement le même. Le dédain démocratique se confirme. L’abstention demeure la grande gagnante de ce scrutin ; Aucun sursaut du peuple de gauche n’est constaté, ce qui coûte la victoire à notre binôme ; Indéniablement, le candidat de droite aura bénéficié d’un report quasi intégral des voix d’extrême-droite ; Thierry Cipierre a statistiquement gagné mais il a politiquement perdu :  il est isolé au sein du département et ne pourra, fort heureusement, mettre en œuvre sa politique. J’espère malgré tout qu’il n’oubliera pas les gens qui se trouvent dans la nécessité ; ils sont trop nombreux sur ce canton ». Avant de se féliciter que « la gauche arrive en tête à Chancelade et à Razac et, plus largement, au niveau du département. Sur ce dernier échelon, cela tient indéniablement à l’action de la majorité sortante conduite par Germinal Peiro ».

Le duo Thierry Cipierre-Marie-Laure Faure (Renouveau Dordogne) l’a emporté sur lson homologue Sacha Molesini-Nathalie Audy (PS) par 54,04% à 45,96%.

Canton du Haut-Périgord-Noir : victoire facile du binôme LR Dominique Bousquet-Francine Bourra

Le duo LR Dominique Bousquet-Francine Bourra victorieux (© Territoire Magazines / archives)

Avec 60,84%, le binôme Dominique Bousquet-Francine Bourra (LR) a dominé le second tour. Son homologue concurrent Philippe Chabrol-Sandrine Geraud (UG) réunit 39,16% des voix.

Canton d’Isle-Loue-Auvézère : le duo PS passe haut la main

Le binôme Bruno Lamonerie-Corinne Ducrocq (PS) a creusé l’écart avec son homologue concurrent Thomas Semeny-Myriam Thomasson (DIV) : 59,49% à 40,51%.

Canton d’Isle-Manoire : les intérêts partisans avant tout… dont le libre choix des électeurs   

Les électeurs avaient ici à choisir entre un binôme PCF… et un binôme PCF, et si entre celui-ci et celui-ci, ils ne parvenaient pas à se décider, il ne leur restait qu’à glisser un vote blanc… si tant est qu’ils aient eu envie de se déplacer. Parce que ce sont des ententes partisanes qui ont joué ici ce second tour… avant qu’il ne se tienne : deux binômes étaient qualifiés, il n’y en aurait qu’un parce que les partis l’avaient décidé, comme si les électeurs n’existaient plus.

Les urnes ont parlé : le duo PCF Jacques Auzou-Marie-Claude Varaillas l’emporte avec… 100% des voix… Le taux d’abstention est maintenant connu (voir plus bas). La docilité du binôme PS Jérémy Pierre-Nadal-Émilie Labrot, qui a accepté de ne pas jouer le second set, alors que le résultat d’un duel avec le binôme PCF Jacques Auzou-Marie-Claude Varaillas n’était pas écrit a naturellement fait l’effet d’une petite bombe. À savoir si les électeurs ne tiendront pas rigueur au duo PS d’avoir de fait bien voulu renoncer à poursuivre le match parce qu’on le lui a demandé, avec insistance. À savoir si les électeurs ne se souviendront pas durablement qu’en Dordogne, les intérêts des appareils peuvent primer sur toute autre considération… dont celle des électeurs. Jérémy Pierre-Nadal avait fini par convaincre son parti de l’investir pour ces départementales 2021 -à jouer son rôle d’opposant au conseil municipal de Boulazac-Isle-Manoire, cité dont Jacques Auzou est le maire, l’élu PS a semblé notablement agacer son propre parti. En le laissant s’engager dans la bataille des départementales 2021, celui-ci avait-il compté qu’avec son binôme féminin, il ne pourrait faire qu’un score de figurant ? En tout état de cause, en retirant son duo de la partie, Jérémy Pierre-Nadal a démontré que le courage politique pouvait avoir les limites… que son camp lui imposait. En adressant le 24 juin, un communiqué fustigeant des propos « mensongers » du binôme LREM à son encontre, le duo PS, qu’il ait eu raison ou tort, paraissait être devenu inaudible. En tout cas, Jérémy Pierre-Nadal va devoir encore patienter pour compter dans les rangs du PS, attendre de vieillir un peu.

Et cette abstention donc, maintenant qu’elle est connue. Eh bien elle a encore augmenté à ce second tour, comparé au premier : ce sont plus 723 électeurs qui ne sont pas allés voter. De sorte que, entre bulletins blancs et nuls et opposition, le taux d’abstention a grimpé à… 40,82%. Le binôme Jacques Auzou-Marie-Claude Varaillas est donc élu avec… 23,46% des inscrits. Toutefois, le duo a su aussi convaincre entre les deux tours, engrangeant un supplément de 1 100 votes en sa faveur. C’est que le président sortant du Département de la Dordogne Germinal Peiro avait diffusé un message explicite : « En tant que président de la majorité départementale, c’est tout naturellement que j’apporte mon soutien (…) aux candidats arrivés en tête (au premier tour). Le rassemblement des forces de gauche, écologistes et de progrès a toujours guidé mon action et celle de la majorité que j’anime depuis 2015. C’est pourquoi j’appelle l’ensemble des électeurs qui souhaitent que la Dordogne continue à s’affirmer comme un département attractif, solidaire et écologique, à leur accorder leurs suffrages dimanche prochain ». À croire que le duo Jérémy Pierre-Nadal-Émilie Labrot n’était plus raccord avec le clan de ces « forces de progrès », qu’il avait failli. Pourtant, le binôme avait dit son attachement à Germinal Peiro, l’homme et le représentant politique, dont il avait souligné « le sens du dialogue », « la manière de gouverner », déclarant même que celui-ci les avait « entendus » au sujet de la déviation Est de Périgueux : ils voulaient s’y opposer ? C’était ok.

Enfin, pour la petite histoire, les électeurs passaient en premier par le bureau des départementales 2021 s’effectuait avant celui des régionales 2021. Total, comment de ne pas prendre le seul bulletin (Jacques Auzou-Marie-Claude Varaillas) sur la table ?

De son côté, le binôme féminin de Jacques Auzou se retrouve titulaire de deux mandats. Devenue sénateur en septembre 2020, Marie-Claude Varaillas avait pourtant assuré qu’elle se consacrerait pleinement à son mandat de parlementaire. Reste qu’elle a été d’accord pour se lancer dans la bataille des départementales 2021 car le PCF s’y retrouvait. Au moins son emploi du temps sera-t-il bien rempli.

Canton de Montpon-Menesterol: le duo PS loin d’être accroché

Avec 53,57%, le binôme Jean-Michel Sautreau-Rozenn Rouiller (DVG) a signé un score sans appel dans ce second tour qui l’opposait au duo Franck Salat-Nathalie Dollé (Renouveau Dordogne), qui a pourtant atteint 46,43%.

Canton de Pays de la Force : le duo PS gagnant à l’arraché

Ave 50,90 %, le binôme Thierry Auroy-Petit-Nathalie Trapy (PS) l’emporte sur son homologue Pascal Delteil-Raphaëlle Lafaille (DIV), à 49,10%.

Canton de Pays de Montaigne et Gurson : le binôme Renouveau Dordogne plie le match

À Montaigne-et-Gurson, première réaction du duo Éric Fréetillère-Christel Defoulny en apprenant sa victoire (DR)

Le binôme Éric Fretillère-Christel Defoulny (Renouveau Dordogne) est arrivé loin devant son duo concurrent Serge Fourcaud-Célia Landreau (DVG). Un score… net de chez net.

Canton Périgord central : le duo Renouveau Dordogne n’osait pas y croire, il l’a pourtant fait

Le binôme Alain Ollivier-Claudine Faure (Renouveau Dordogne) a emporté son duel avec le duo concurrent Thierry Nardou-Bénédicte Boisvert-Fournaud (PS) par 52,83% à 47,17%, un score loin d’être serré.

Canton du Périgord Vert nontronnais : le duo PS confirme

Le binôme Pascal Bourdeau-Juliette Nevers (PS) a confirmé son avance du premier tour sur son homologue Thierry Pasquet-Béatrice Cibot (SE), avec 50,62% contre 49,38%.

Canton de Périgueux 1 : le binôme PS échoue à renverser le duo LR

Laurent Mossion (© Territoire Magazines / archives)

Le binôme Laurent Mossion-Florence Borgella (LR) l’a emporté d’une courte tête sur le binôme PS Émeric Lavitola-Anne Marchand : 50,29% à 49,71%.

Canton de Périgueux 2 : le binôme PS victorieux facilement

Le duo Paul Maso-Mireille Volpato (PS) est nettement victorieux avec 53,96% contre 46,04% au duo Samuel Duval-Natacha Mayaud (DVD).

Canton de Saint-Astier : le duo PS relègue son concurrent RN

Avec 67,60%, le binôme Jacques Ranoux-Véronique Chabreyrou (PS) a aplati le match contre le binôme RN Serge Muller-Pascale Léger.

Canton de Sarlat : victoire écrasante pour le duo PS 

Sarlat
Les affiches des binômes en lice au second tour sur le canton de Sarlat… à Sarlat (DR)

Le duo Benoît Secrestat-Fabienne Lagoubie (PS) a bien été le poids-lourd qu’il semblait être, et il a nettement battu le duo LR Basile Fanier-Nathalie Lavergne.

Canton Sud-Bergeracois : pas de remontada pour le duo Renouveau Dordogne

Le duo Jérôme Betaille-Sylvie Chevallier (PS) l’a facilement emporté contre le binôme Hervé Delage-Annie Aublanc (Renouveau Dordogne), par 53,45% à 46,55%.

Canton de Terrasson

Avec 60,28%, le binôme PS Michel Lajugie-Régine Anglard a facilement emporté la deuxième manche de ces départementales 2021. Le binôme LR Jean-Marie Chanquoi-Gaëlle Gauthier-Lajonie a dû se contenter de 39,72%.

Canton de Thiviers : victoire sans appel pour le duo DVD Stéphane Fayol-Isabelle Hyvoz

Victoire sans appel pour le binôme Stéphane Fayol-Isabelle Hyvoz (DVD), qui score à 54,39% quand son homologue concurrent PS Michel Karp-Françoise Decarpentrie fait 45,61%.

Canton de Trélissac : le duo PS élu, avec un score écrasant

Avec 69,94%, le duo Stéphane Dobbels-Christelle Boucaud (PS) n’a fait qu’une bouchée de son homologue concurrent Hussein Khairallah-Marie-Hélène Bellombo (Renouveau Dordogne), qui a dû se contenter de 30,06%/

Canton Vallée de l’Isle : pas de miracle pour le duo d’union de la droite

Le duo Jean-Michel Magne-Carline Cappelle (PS) a dominé le second tour avec 58,38% contre 41,62% à son concurrent Bertrand Mathieu-Paulette Sicre-Doyotte (union à droite).

Canton Vallée de l’Homme : le PS, et de loin

Le binôme Christian Teillac-Florence Gauthier (PS) a dominé le match contre son homologue UGE Jean-Paul Dubos-Moya Lemoine, avec 62,11% à 37,89%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Boulazac Isle Manoire : pourquoi le revers que le Conseil d’État a infligé aux opposants de Jacques Auzou les sonne

Sans que rien de leur teneur ne filtre, les conclusions du rapporteur public avaient douché les requérants -6 élus...

Urgences de Sarlat : plus de 3 000 pétitionnaires en faveur du maintien de leur ouverture en août

À l’adresse de l’agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, le comité de défense de l’hôpital et de la maternité...

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

Sur le même sujet

La Dordogne ou « le pays aux 1001 châteaux » : cap sur Aubas, près de Lascaux

Il y aurait mille et un châteaux en Dordogne. Chacun est libre de vérifier si le compte y est....

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

Dordogne et nature : cap sur Carsac-Aillac et ses jardins d’eau, à ¼ h de Sarlat

La respiration est redevenue tendance ; conjointement, sans surprise, la nature, une aspiration. De quoi encore filer en Dordogne. Rendez-vous...

Dordogne et spiritualité : cap sur la cathédrale Saint-Front de Périgueux

La Dordogne a sa cathédrale, elle se situe dans la capitale du département Périgueux. L'édifice a son saint, Front,...

Jour de marché en Dordogne : cap sur Eymet

Au quotidien, le marché a le vent en poupe. En été, il devient un rendez-vous incontournable, un must. Cap...

A la une