Régionales 2021 et Départementales 2021 : recours aux moyens publics par des candidats, une manie ?

-

à la uneRégionales 2021 et Départementales 2021 : recours aux moyens publics...

Le second tour des régionales 2021 et des départementales 2021 a lieu dimanche 27 juin (illustration © Territoire Magazines)

L’épisode de « la défaillance » du transporteur des bulletins de vote et des professions de foi de la liste LREM-MoDem emmenée par Geneviève Darrieussecq a au moins fait sourire. Ce n’est pas tous les jours qu’il manque aux électeurs la profession de foi d’un candidat aux régionales. Pourtant, aucune équipe de campagne n’est jamais à l’abri du mauvais sort, le maire d’Agen Jean Dionis du Séjour a eu le cran de le dire, et tout net. Il a aussi tenté de colmater l’avarie. Avec peut-être un peu de hâte, mais, encore une fois, ce n’est pas tous les jours que le mauvais sort frappe à la porte. Alors il a alerté les premiers magistrats du Lot-et-Garonne en qualité de maire, de président départemental de l’association des maires… et de tête de liste de liste de Geneviève Darrieussecq en Lot-et-Garonne. De quoi laisser éventuellement la place à l’interprétation du sens de son message. Toutefois, si « la logistique » des candidats qui partent à l’assaut de la gouvernance de la Nouvelle-Aquitaine est « très, très lourde », ce n’est pas forcément le cas de celle des binômes en lice pour les départementales 2021. Or, il y a eu, en Dordogne par exemple, des équipes pour, cette fois, déroger au règlement électoral, et ils couraient sous la bannière du PS… qui, au lieu de risquer un commentaire, avaient pointé des écarts également répréhensibles chez des duos d’opposants Renouveau Dordogne.

Après l’épisode de « la défaillance » du transporteur de l’équipe de campagne de Geneviève Darrieussecq, qui porte les couleurs de la majorité présidentielle aux régionales 2021, le numéro Un de sa liste en Lot-et-Garonne Jean Dionis du Séjour a bien voulu s’exprimer. Il a aussi tenté de recoller les pots cassés. Ainsi a-t-il adressé, le 24 juin, un mail à tous les maires du département, auxquels il a appris ou rappelé l’incident, en attendant qu’ils le rassurent sur le bon acheminement des bulletins de vote. Jean Dionis motive sa démarche, excluant tout motif électoraliste : il est préoccupé, à l’instar de ses destinataires, « d’assurer le bon déroulement du scrutin » dans « le respect du débat démocratique ». Reste que le coup de Trafalgar a impacté une seule liste, qu’il mentionne inévitablement.

« Je vous demande de bien vouloir accuser réception des bulletins de vote de Geneviève Darrieussecq » (signé -aussi- une de ses têtes de liste)

« Je vous demande de bien vouloir accuser réception des bulletins de vote de Geneviève Darrieussecq ». Surtout, Jean Dionis se pose en garant du bon déroulement du scrutin, charge qui revient… au préfet. Avant de signer de trois de ses titres : maire d’Agen, président de l’association départementale des maires de Lot-et-Garonne et tête de liste de Geneviève Darrieussecq en Lot-et-Garonne. Son mandat à l’AMF, association d’utilité publique, est, sur le papier, apolitique… et, malgré les termes précautionneux de son message, Jean Dionis ne s’en prévaut-il pas… à des fins partisanes ? En effet, il précise bien porter les couleurs d’un team dans le scrutin, en disant lequel au demeurant. À savoir si le président de l’AMF 47, a utilisé le fichier des maires. Admettons (pure hypothèse, donc)… et alors ? C’est autorisé. Sauf…  pour adresser un message de soutien à un candidat. À savoir comment ce mail peut avoir été compris par ses destinataires -pour rappel, il est donc aussi signé en qualité de tête de liste de Geneviève Darrieussecq. Au moins y a-t-il un sentiment de confusion. À savoir si les « Amitiés municipales » qui concluent son message sont en mesure d’établir une priorité dans les titres avec lesquels Jean Dionis signe.

La mobilisation des moyens publics n’est pas le fait d’un seul camp 

La question de la mobilisation des moyens publics -qui reste une hypothèse concernant Jean Dionis- à des fins électorales n’est en tout cas pas le fait d’un seul camp, ni d’une élection. Ainsi, en Dordogne, le parti socialiste s’est légitimement ému que des binômes rangés sous la bannière Renouveau Dordogne (qui réunit des candidats de la gauche non sectaire à la droite constructive) aient sponsorisé des posts Facebook. Ces boosts ont été aussitôt désactivés (quand les pages n’ont pas été carrément supprimées), et Renouveau Dordogne a présenté des excuses, en motivant l’erreur d’équipes très majoritairement peu rompues aux campagnes électorales. La directrice de campagne Brigitte Pistolozzi -par ailleurs élue PS au Département de la Dordogne- du duo PS Germinal Peiro-Patricia Lafon-Gauthier avait précédemment plaidé la bonne foi, en expédiant, au titre de sa fonction de directrice de campagne, un mail à l’ensemble des 44 maires du canton Vallée Dordogne. Elle leur délivrait la consigne « d’afficher et d’imprimer » le document électoral qui précisait le calendrier des réunions publiques de son duo. La « bonne foi » invoquée concernait… le lieu de l’affichage de ce document de propagande électorale, Brigitte Pistolozzi déclarant à Sud Ouest qu’elle aurait dû indiquer qu’il devait se faire « sur les panneaux électoraux ». En effet, plusieurs services municipaux avaient scotché l’affichette sur la porte de leur mairie. Elles allaient être très rapidement décollées. Mais, sur la consigne d’ « impression », la directrice de campagne n’avait rien répondu. Pas de réaction non plus de la part du PS quand, sur la page Facebook d’une mairie, un post annonçant la réunion publique d’un de ses binômes était apparu (il y figurait encore en cette fin de journée). Même silence à propos d’une lettre de rappel du président du Département de la Dordogne Germinal Peiro, alors candidat à sa réélection -elle allait être très largement acquise dès le 1er tour- qui visait à rappeler que la collectivité « proposait » toujours à ceux qui s’étaient dévoués pour confectionner gracieusement des masques pour se protéger du Covid de bénéficier de deux places gratuites pour visiter un des 5 sites touristiques propriétés du Département. C’est que la crise sanitaire ayant pu empêcher ces bénévoles de pouvoir le faire avant le 30 juin, comme déjà annoncé, il était utile qu’ils sachent… pendant la campagne électorale (le courrier est daté du 02 juin 2021) qu’à partir de la mi-septembre et jusqu’à la fin de l’année, ils pourraient se rattraper.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Boulazac Isle Manoire : pourquoi le revers que le Conseil d’État a infligé aux opposants de Jacques Auzou les sonne

Sans que rien de leur teneur ne filtre, les conclusions du rapporteur public avaient douché les requérants -6 élus...

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

Abasourdi d’apprendre que le budget doit être revoté, Agir pour Ribérac pointe par-dessus le marché un vote « qui apparaît entaché d’irrégularité manifeste »

Abasourdi, le groupe d’opposition Agir pour Ribérac a été abasourdi en apprenant que la chambre régionale des comptes de...

Sur le même sujet

Régionales 2021 : au prix de l’évidage de son message, dont il ne s’est pas mêlé, Nicolas Florian a pu dénoncer la « faillite de l’État »…...

Les pitreries se sont décidément succédé pendant le déroulé de ces élections régionales 2021. En effet, il arrive un...

Départementales 2021 : le 2nd tour consacre le PS chef de la Dordogne, mais 3 duos Renouveau Dordogne sont élus

Le PS a confirmé son règne sur la Dordogne au second tour des départementales 2021, s'offrant même le luxe...

(4e actualisation) Régionales 2021 : la liste de Geneviève Darrieussecq classée dernière en Nouvelle-Aquitaine

Du second tour des élections régionales 2021, qui avait lieu dimanche 27 juin, dans le même temps que les...

Régionales 2021 et Départementales 2021 :  timide retour aux urnes confirmé en Dordogne, le point sur la participation à 17h

Le taux de participation au scrutin est devenu l’invité principal de ces régionales 2021 et de ces départementales 2021,...

A la une