Départementales 2021 : Christian Gérard-Océane Grenier, 20 ans chacun, défendent le RN sur le canton de Thiviers

-

départementales2021Départementales 2021 : Christian Gérard-Océane Grenier, 20 ans chacun, défendent...

 

Le binôme RN Christian Granger-Océane Boissière en lice aux départementales 2021 sur le canton de Thiviers
Le binôme RN Christian Granger-Océane Boissière en lice aux départementales 2021 sur le canton de Thiviers (DR)

Sur le canton de Thiviers, Christian Gérard et Océane Grenier forment le binôme Rassemblement national (RN) en lice dans le scrutin des départementales 2021. « A priori », avancent-ils, en étant tous deux âgés de 20 ans, ils devraient être le duo de candidats « le plus jeune de France, tous partis confondus ». S’ils sont « très fiers » d’afficher leur engagement, il a éclairci les rangs de leurs amis, au moins temporairement. Une épreuve qu’ils acceptent au nom de leur « attachement à la France ». Le binôme est opposé à l’idée d’un RSA jeune,  prône l’accélération de l’aménagement des réseaux téléphoniques et routiers en Dordogne et la mise en place de « classes défense » pour instaurer un « climat de confiance » entre les jeunes gens et les forces de sécurité.

Christian Gérard, 20 ans, étudiant en BTS de management commercial opérationnel à la chambre de commerce et d’industrie, à Boulazac Isle Manoire, Océane Grenier, 20 ans, qui fait son droit à l’antenne périgourdine de l’université Montaigne de Bordeaux, en recherchant une alternance, forment le binôme RN sur le canton de Thiviers. Il s’y retrouve face à trois homologues concurrents pour ces départementales 2021 : Michel Karp-Françoise Decarpentrie pour le PS, Stéphane Fayol-Isabelle Hyvoz pour la droite et le centre et Alain Massy-Viriginie Malard pour pour l’union de la gauche avec les écologistes.

« Merci de supprimer mes photos sur ta page Facebook pour la période électorale »

« Jamais nous n’avions eu nos têtes sur des affiches ». Sentiment de « fierté » bienvenu, surtout qu’il s’impose après l’épreuve du confinement qui a cabossé les candidats qui font le binôme RN sur le canton de Thiviers. « Tant que nos noms apparaissaient en petites lignes dans la presse locale, nous recevions beaucoup de messages plutôt haineux ». Maintenant que les affiches sont collées sur les panneaux électoraux, « nous recevons énormément de messages de soutien ». Toutefois, des amis de toujours ont pris leurs distances. « Merci de supprimer mes photos sur ta page Facebook pour la période électorale » ou bien « Tu es fermé d’esprit », autant de réflexions qui ont « entamé la confiance » que le binôme témoignait à son cercle de bonnes connaissances. « Nos idées politiques étaient différentes, et nous le savions mutuellement. Mais quand ils ont vu nos affiches, ça a été autre chose… ». Reste qu’entre l’amitié et « l’attachement à la France », le choix du binôme RN est fait, et assumé.

« Comment les jeunes pourraient avoir envie de travailler s’ils perçoivent de l’argent de l’État ? On peut les aider autrement »

« Les jeunes sont laissés à l’abandon ». C’est, pour le duo Christian Gérard-Océane Grenier, le premier motif à s’opposer à la majorité en place au Département de la Dordogne. Malgré leurs efforts, des parents ne peuvent pas toujours assumer le loyer du logement de leurs enfants étudiants et leurs frais au quotidien. « On peut aider les jeunes à subvenir à ces dépenses. En revanche, nous sommes opposés au versement d’un RSA jeune. Comment ses bénéficiaires pourraient avoir envie de travailler s’ils perçoivent de l’argent de l’État ? ».

« On ne peut pas faire venir de grandes entreprises en Dordogne »

« Nous pourrions être d’accord pour que les mineurs non accompagnés puissent être aidés, mais, je suis pour que les enfants de la Dordogne soient eux-mêmes aidés avant eux ». Le binôme Christian Gérard-Océane Grenier revendique les positions de son homologue, également RN, en lice sur le canton de Saint-Astier -et le duo RN sur le canton de Thiviers, rappelle que, fidèle à son parti, il « refuse l’immigration ». S’il met la jeunesse en tête de ses préoccupations, c’est qu’elle incarne… demain. Il souhaite lui donner en priorité de l’emploi, même s’il indique aussi vouloir en fournir aux habitants des générations plus âgées. Reste qu’ « on ne peut pas faire venir de grandes entreprises en Dordogne ». Et l’état des réseaux téléphoniques et routiers n’y serait pas pour rien. « Germinal Peiro a déclaré que le déploiement de la fibre allait encore durer 5 ans… mais il avait promis qu’elle serait déployée sous son mandat. Nous, nous n’envisagerions pas d’avoir besoin de plusieurs mandats pour le faire ». En tout cas, inutile d’imaginer, martèle le binôme Christian Gérard-Océane Grenier, que, sans garantie de bénéficier de la fibre, qu’avec des routes départementales dans l’état dans lequel elles sont, « de grandes entreprises comme Amazon » pourraient s’installer en terre périgourdine. « En termes de réaménagement et de désenclavement, nos élus vont trop lentement ».

« Si les forces de sécurité expliquaient leurs métiers aux jeunes, ça instaurerait un climat de confiance »

« Nous souhaiterions que des classes défense existent à Thiviers, comme à Saint-Astier, afin que les forces de sécurité puissent présenter leurs métiers. En aucun cas nous ne proposons de renforcer les effectifs dédiés à sécurité aux abords des collèges ». C’est l’ « angle éducatif » qui intéresse le binôme RN. Si lesdites forces de sécurité expliquaient leurs métiers « destinés à les protéger et à maintenir l’ordre », il y aurait matière à espérer fluidifier les relations entre policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, policiers municipaux et la jeunesse, à instaurer « un climat de confiance ». Impossible, aux yeux du binôme Christian Gérard-Océane Grenier, de constater qu’ « un enfant de 12 ans se cache derrière sa mère venue faire le marché quand il aperçoit un policier municipal ». Par ailleurs, le binôme RN voudrait voir des caméras de vidéo-surveillance installées autour des collèges car il avance que le trafic de stupéfiants ferait ses premiers pas aux abords de ces établissements scolaires périgourdins.

« Au regard du coût du contournement de Beynac -construction et déconstruction- Germinal Peiro devrait se faire tout petit »

« Quand une décision de justice a été rendue, il ne sert à rien de se montrer têtu ». Le binôme Christian Gérard-Océane Grenier convoque le coût estimé du projet avorté de déviation de Beynac par le Département de la Dordogne : « entre construction et déconstruction, autour de 42 M€ ». Aux yeux du binôme RN, « Germinal Peiro devrait se faire tout petit ». Et se souvenir que « ceux qui se sont opposés au projet de contournement sont aussi des électeurs, mais aussi qu’aujourd’hui, il n’est plus question d’être « pour » ou contre » ». Au plan éthique, un évènement a paru carencé au duo RN : la « pétition des élus » car il indique qu’elle aurait été « à l’initiative de Germinal Peiro ». Le binôme est, pour sa part, favorable au principe des référendums, à condition que des citoyens soient à leur origine.

« Si nous sommes éliminés au 1er tour, nous n’appellerons à voter pour personne »

« Si nous ne devions pas franchir le 1er tour, nous n’appellerons à voter pour personne ». En revanche, « nous invitons tout le monde à aller voter dès dimanche prochain, pour le binôme de leur choix ». Même si, sans surprise, le binôme RN Christian Gérard-Océane Grenier préfèrerait être l’objet de celui-ci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

Départementales 2021 : le 2nd tour consacre le PS chef de la Dordogne, mais 3 duos Renouveau Dordogne sont élus

Le PS a confirmé son règne sur la Dordogne au second tour des départementales 2021, s'offrant même le luxe...

Régionales 2021 et Départementales 2021 :  timide retour aux urnes confirmé en Dordogne, le point sur la participation à 17h

Le taux de participation au scrutin est devenu l’invité principal de ces régionales 2021 et de ces départementales 2021,...

Régionales 2021 et Départementales 2021 : petit retour des électeurs de Dordogne, au pointage sur la participation à 12h

Le taux de participation au scrutin est devenu l’invité principal de ces régionales 2021 et de ces départementales 2021, dont...

Régionales 2021 et Départementales 2021 : recours aux moyens publics par des candidats, une manie ?

L’épisode de « la défaillance » du transporteur des bulletins de vote et des professions de foi de la liste...

Départementales 2021 : en Dordogne, pas de « renversement de table » à l’horizon, au vu du verdict du 1er tour

Le premier tour du scrutin des départementales 2021 s'est déroulé ce dimanche 20 juin, en même temps que celui des...

Sur le même sujet

-TRIBUNE- « Pourquoi les affirmations de Germinal Peiro sur la déviation de Beynac sont contestables »

L’assemblée du Département de la Dordogne s’est réunie mardi 20 juillet 2021… et le sujet de la déviation de...

Germinal Peiro renvoyé devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour diffamation

Le président du Département de la Dordogne Germinal Peiro avait été mis en examen en février dernier pour diffamation,...

Départementales 2021 : le 2nd tour consacre le PS chef de la Dordogne, mais 3 duos Renouveau Dordogne sont élus

Le PS a confirmé son règne sur la Dordogne au second tour des départementales 2021, s'offrant même le luxe...

(4e actualisation) Régionales 2021 : la liste de Geneviève Darrieussecq classée dernière en Nouvelle-Aquitaine

Du second tour des élections régionales 2021, qui avait lieu dimanche 27 juin, dans le même temps que les...

Régionales 2021 et Départementales 2021 :  timide retour aux urnes confirmé en Dordogne, le point sur la participation à 17h

Le taux de participation au scrutin est devenu l’invité principal de ces régionales 2021 et de ces départementales 2021,...

A la une