Boulazac : l’opposition au maire Jacques Auzou doute fort que « le hasard » soit en cause dans la baisse des effectifs à l’école Joliot Curie

-

vies municipalesBoulazac : l’opposition au maire Jacques Auzou doute fort...

La fermeture d’une classe menace l’école Joliot Curie à Boulazac-Isle-Manoire (© Google Maps)

À la veille du week-end de Pentecôte, le groupe d’opposition à la majorité municipale Vivons Boulazac-Isle-Manoire indique, dans un communiqué, douter fort que le risque de fermeture d’une classe dans l’école Joliot Curie incombe au hasard. Il dénonce même plutôt « l’abandon » d’un établissement qui fait partie de la cité depuis les années 60. Et ce n’est pas le lancement conjoint de la construction d’un autre établissement -l’école Yves Peron– qui le dissuade de mettre en cause ce délaissement « progressif et constant » de l’école Joliot Curie par la municipalité.

Le groupe d’opposition à la majorité du maire de Boulazac-Isle-Manoire Vivons Boulazac-Isle-Manoire exprime son mécontentement après l’équipe municipale sur un nouveau sujet. C’est « l’abandon de l’école Joliot Curie » qui le motive. L’établissement devrait en effet perdre une classe l’année prochaine. Aussi, les élus de Vivons Boulazac-Isle-Manoire sont-ils allés soutenir la manifestation de protestation des parents d’élèves, vendredi 22 mai 2021.

LIRE AUSSI : Boulazac : l’opposition se demande si « la promesse » de maison de santé va resservir aux départementales 2021

Vivons Boulazac-Isle-Manoire fait valoir que, si cette fermeture était effective, elle aurait trois conséquences : la direction devrait faire… avec un emploi à temps plein… en moins, alors que la gestion de cet établissement est réputée difficile ; le risque de voir les effectifs de l’ensemble des autres classes menacerait, et, pour finir, les opposants préviennent que quand une classe est fermée, c’est hélas pour bien longtemps…

La réponse du maire insatisfaisante car elle pénaliserait Joliot Curie

Or, pour Vivons Boulazac-Isle-Manoire, pas moyen de se résoudre à penser que cette fermeture est un mauvais coup du sort. Ils penchent bien plutôt pour la responsabilité de la ville de Boulazac, dont l’équipe aux affaires aurait « abandonné » l’établissement qui date des années 60, certes doucement… mais sûrement. Pire selon le groupe d’opposition, « dans le même temps, la municipalité a lancé la construction de l’école Yves Peron ». Dont la capacité d’accueil est un format XXL… mais dont le potentiel de 15 classes reste à atteindre (il y en a aujourd’hui 12, précise le communiqué). La réponse apportée « pour combler cet écart dès la rentrée prochaine » par le maire Jacques Auzou ne trouve pas grâce aux yeux des élus d’opposition : en annonçant l’ouverture d’une 13e classe, qui, « indirectement » enfoncerait le clou à Joliot Curie… rien ne semble prévu pour améliorer les conditions d’accueil à l’école Yves Peron, qui se retrouverait pourtant en situation de changement de braquet en étant amenée à accueillir 400 élèves. Changement qui s’accompagnerait –logique et regrettable, comprend-on- d’un abaissement de son caractère de proximité.

Appel à un sursaut de la Ville, au nom de sa responsabilité

« La sectorisation scolaire relève de la municipalité, qui est tout à fait à même d’en ajuster le périmètre au gré des évolutions démographiques », rappelle Vivons Boulazac-Isle-Manoire, qui espère un sursaut de la Ville, au nom de sa responsabilité. En clair, merci d’empêcher la fermeture programmée d’une classe à Joliot Curie, en appui aux parents d’élèves.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

Saint-Astier : le top départ de la campagne des élections municipales (et communautaires) est fixé

Suite à l’annulation de l'élection des municipales 2020 par le conseil d’État, un nouveau scrutin doit se tenir à Saint-Astier...

Abasourdi d’apprendre que le budget doit être revoté, Agir pour Ribérac pointe par-dessus le marché un vote « qui apparaît entaché d’irrégularité manifeste »

Abasourdi, le groupe d’opposition Agir pour Ribérac a été abasourdi en apprenant que la chambre régionale des comptes de...

Ribérac : un groupe d’observateurs locaux se demande si l’histoire budgétaire se répète 

Ancienne co-listière du maire sortant DVD Patrice Favard, qui, à la tête de la liste Continuons ensemble pour Ribérac,...

Sur le même sujet

Boulazac Isle Manoire : pourquoi le revers que le Conseil d’État a infligé aux opposants de Jacques Auzou les sonne

Sans que rien de leur teneur ne filtre, les conclusions du rapporteur public avaient douché les requérants -6 élus...

Départementales 2021 : pour le binôme Jérémy Pierre-Nadal-Émilie Labrot, « on ne confie pas la santé à une entreprise privée »

Cap sur le canton Isle Manoire, où Jérémy Pierre-Nadal et Émilie Labrot forment le binôme qui porte les couleurs...

Boulazac-Isle-Manoire : l’opposition se demande si « la promesse » de maison de santé va resservir aux Départementales 2021

Un communiqué du groupe d’opposition municipale Vivons Boulazac-Isle-Manoire diffusé hier lundi 10 mai 2021 s’interroge sur l’avancement du projet de...

Admettons qu’il faille couper l’année 2020 de la Dordogne en tranches « mémorables »…

L’année 2020 se rapproche de la ligne d’arrivée. Sans surprise, coup d’œil dans le rétroviseur pour rappeler des moments...

Le contentieux électoral de Boulazac met le cap sur le Grand Périgueux : Jamel Fallouk demande des « clarifications » à Jacques Auzou (avec copie au préfet...

Via un communiqué diffusé ce vendredi 18 décembre 2020, le chef du groupe d'opposition Vivons Boulazac-Isle-Manoire Jamel Fallouk à...

A la une