Vaccination anti-Covid à Ribérac : le maire Nicolas Platon évoque « 300 vaccins dérobés »

-

à la uneVaccination anti-Covid à Ribérac : le maire Nicolas Platon évoque...

La vaccination se déroule bien au centre dédié de Ribérac… et le maire Nicolas Platon fait état d’un scandale qui sidère l’assemblée communautaire (photo d’illustration © alirazagurmani9272/Pixabay)

Intervention remarquée du maire de Ribérac Nicolas Platon au conseil de la communauté de communes du Périgord Ribéracois (CCPR), jeudi 15 avril. Déjà parce qu’elle a porté sur un sujet bien éloigné du vote du budget 2021, qui faisait tout l’ordre du jour. En début de séance, Nicolas Platon en effet demandé la parole pour faire savoir que la vaccination contre le Covid s’était bien déroulée à Ribérac… mais que 300 vaccins avaient été « dérobés ». Une accusation qui a sidéré l’assistance… et retourné les sangs des trois médecins ribéracois qui ont voulu participer à l’activité du centre de vaccination.

Conseil de la communauté de communes du Périgord ribéracois consacré au vote du budget 2021, jeudi 15 avril. En tout début de séance, le président de la CCPR Didier Bazinet informe l’assemblée qu’il a de très bons retours du fonctionnement du nouveau centre de vaccination. En effet, initialement aménagé dans la chapelle du centre hospitalier intercommunautaire à Ribérac (Ribérac Dronne Double), celui-ci a été transféré dans le gymnase municipal de la cité dans les premiers jours du mois.

C’est alors que Nicolas Platon demande la parole. Lui aussi se félicite que la vaccination se déroule bien… avant d’émettre une réserve de taille : « …sauf que 300 vaccins ont été dérobés ». Stupeur offensée chez les élus. Nicolas Platon vient tout simplement de faire état… d’un scandale. La veille, pendant le conseil municipal de Ribérac, il n’en avait pas touché mot. En outre, l’ordre du jour du conseil communautaire est consacré au vote du budget 2021.

Les médecins de Ribérac montent au front de la vaccination… et reçoivent une grenade de leur maire

Mais qu’a voulu dire Nicolas Platon en évoquant des faits qui s’apparentent à un… détournement ? Même si celui-ci n’a désigné aucun des médecins qui se sont portés volontaires pour participer à la vaccination dans ce centre dédié, trois d’entre eux exercent à Ribérac et sont aisément identifiables. Mais que s’est-il passé pour que le premier magistrat dégoupille cette grenade ? Pour rappel, aux municipales 2020, deux d’entre eux ont figuré sur la liste Agir pour Ribérac emmenée par le candidat Philippe Chotard.

Le 26 mars 2021, le docteur Bernard Picard reçoit un appel téléphonique de la responsable du centre de vaccination, qui, en lien avec l’agence régionale de santé, lui fait part de sa préoccupation de ne pas perdre de vaccins. Le centre va en effet en recevoir 1 200 dans des délais restreints. Au regard de l’organisation mise en place, qui a déjà fonctionné bien au-delà de la cadence prévue, 300 vaccins vont tout bonnement… être perdus. S’il acceptait, avec des homologues, de vacciner deux jours supplémentaires dans son cabinet, la population pourrait toujours bénéficier de ces précieux remèdes. Le Dr Picard en parle à ses deux collègues le docteur Robert Huet et le docteur Marie-Hélène Fallacher. C’est ainsi que les trois médecins répondent favorablement à la sollicitation, et ils se mobilisent le week-end des 10 et 11 avril pour pratiquer les injections. Sans renoncer à leur implication dans l’activité du centre, dès la semaine redémarrée.

Inévitablement, les trois professionnels ont peu goûté d’être assimilés à des rapetous, supposément préoccupés de faire tourner leurs cabinets au point d’accepter de consacrer un week-end à injecter des vaccins qui, sinon, auraient été perdus pour la population.

Malgré les propos tenus par Nicolas Platon, les trois médecins continuent de participer au fonctionnement du centre de vaccination de Ribérac. Toutefois, ils se réservent la possibilité d’engager une action en justice à la suite des propos tenus par le premier magistrat, qu’ils considèrent gravement diffamatoires à leur égard.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

Manif anti passe sanitaire à Sarlat : préférence pour « l’intelligence », recommandation de lecture, et… fleurs

Pour le cinquième week-end consécutif, les opposants au passe sanitaire et à la vaccination obligatoire des soignants battent le...

Manif anti-passe sanitaire à Bordeaux : « Nuremberg », « crime », « honte d’être Français »… l’inflation du vocabulaire continue   

Pour la 4e fois, les opposants au passe sanitaire et à l’obligation vaccinale des soignants sont descendus dans la...

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Boulazac Isle Manoire : pourquoi le revers que le Conseil d’État a infligé aux opposants de Jacques Auzou les sonne

Sans que rien de leur teneur ne filtre, les conclusions du rapporteur public avaient douché les requérants -6 élus...

Sur le même sujet

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

Abasourdi d’apprendre que le budget doit être revoté, Agir pour Ribérac pointe par-dessus le marché un vote « qui apparaît entaché d’irrégularité manifeste »

Abasourdi, le groupe d’opposition Agir pour Ribérac a été abasourdi en apprenant que la chambre régionale des comptes de...

(complété) Ribérac : suite à la saisine du préfet, la chambre régionale des comptes demande à revoter le budget 2021

Le budget primitif 2021 voté par la ville de Ribérac a posé question au préfet de la Dordogne Frédéric Périssat....

« Vers un zéro médecin à Ribérac d’ici 1 ou 2 ans maximum… et, M. le maire, vous n’avez rien fait pour l’empêcher »

Un post Facebook, daté du 05 juillet 2021. Un post Facebook qui, en rappelant les faits, est assassin. En...

Départementales 2021 : Philippe Chotard et Muriel Morlion pour « une gestion plus sobre et plus respectueuse de l’argent public »

Sur le canton de Ribérac, le binôme sans étiquette Philippe Chotard et Muriel Morlion part aux départementales 2021 sous la...

A la une