Jean Castex confie la tête d’une mission gouvernementale sur la ruralité à Jean-Pierre Cubertafon

-

à la uneJean Castex confie la tête d'une mission gouvernementale sur...

Jean-Pierre Cubertafon (© Territoire Magazines / archives).

Le Premier ministre Jean Castex confie la tête d’une mission gouvernementale temporaire sur la ruralité au député MoDem de la 3e circonscription de la Dordogne Jean-Pierre Cubertafon. C’est le parlementaire du Nontronnais qui annonce la publication au journal officiel d’un décret actant la décision du chef du gouvernement dans un communiqué diffusé ce jeudi 18 février 2021. En indiquant les axes du travail qu’on attend de lui.

À partir de ce jeudi 18 février 2020, il revient au député MoDem Jean-Pierre Cubertafon de « formuler des propositions pour l’amélioration de l’intervention publique et valoriser l’action du gouvernement en faveur des territoires ruraux ». La France des territoires connaît en effet aujourd’hui des réponses publiques dont l’uniformité est susceptible d’engendrer une inégalité de traitement, convient le chef de gouvernement. Jean-Pierre Cubertafon doit précisément contribuer à ce que le gouvernement différencie ces réponses, pour corriger les écarts.

Les thèmes sur lesquels le député du Nontronnais aura à se pencher en priorité sont la santé et la lutte contre la désertification médicale, l’urbanisme et la maîtrise foncière, le développement économique et l’attractivité des territoires ruraux, la mobilité et la diminution de l’enclavement numérique, le maintien d’un maillage culturel et éducatif dense du territoire.

« Député de la ruralité, je souhaite que vous imprimiez votre marque à cette mission : celle de tirer des leçons et des propositions du terrain. Vous vous attacherez ainsi à identifier des idées et des initiatives déjà engagées dans les territoires ruraux, à les diffuser, à les valoriser et à en produire des enseignements permettant leur extension », écrit Jean Castex dans sa lettre de mission au député périgourdin. Avant d’indiquer que le parlementaire aura à consulter « les services de l’État central et déconcentré, les collectivités territoriales,  les élus locaux, les délégataires de services publics, les chambres consulaires, la société civile, les usagers et les citoyens ».

Les recommandations que le Premier ministre attend de jean-Pierre Cubertafon devront être élaborées « dans le respect des règles d’indépendance, d’impartialité et d’objectivité qui s’imposent au titre de la loi relative à la transparence de la vie publique (11 octobre 2013) ».

Façon Périgord d’Avenir, version politique 

Une mission qui ressemble diablement à l’esprit qui a présidé au lancement du cercle de réflexion Périgord d’Avenir, officiellement annoncé il y a une semaine jour pour jour. Toutefois, elle comprend la mise en valeur de l’action du gouvernement en faveur des territoires ruraux, qui relève cette fois de l’engagement politique. Au moment où les listes des candidats aux régionales 2021 et aux départementales 2021 sont en voie de finalisation.

Dans le même temps, Jean-Pierre Cubertafon est appelé « député de la ruralité » par Jean Castex, désignation qui pourrait avoir une résonance en Dordogne, où des représentants politiques opposés à la majorité présidentielle se prévalent déjà d’être ses plus ardents défenseurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Boulazac Isle Manoire : pourquoi le revers que le Conseil d’État a infligé aux opposants de Jacques Auzou les sonne

Sans que rien de leur teneur ne filtre, les conclusions du rapporteur public avaient douché les requérants -6 élus...

Urgences de Sarlat : plus de 3 000 pétitionnaires en faveur du maintien de leur ouverture en août

À l’adresse de l’agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, le comité de défense de l’hôpital et de la maternité...

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

Sur le même sujet

La Dordogne ou « le pays aux 1001 châteaux » : cap sur Aubas, près de Lascaux

Il y aurait mille et un châteaux en Dordogne. Chacun est libre de vérifier si le compte y est....

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

Dordogne et nature : cap sur Carsac-Aillac et ses jardins d’eau, à ¼ h de Sarlat

La respiration est redevenue tendance ; conjointement, sans surprise, la nature, une aspiration. De quoi encore filer en Dordogne. Rendez-vous...

Dordogne et spiritualité : cap sur la cathédrale Saint-Front de Périgueux

La Dordogne a sa cathédrale, elle se situe dans la capitale du département Périgueux. L'édifice a son saint, Front,...

Jour de marché en Dordogne : cap sur Eymet

Au quotidien, le marché a le vent en poupe. En été, il devient un rendez-vous incontournable, un must. Cap...

A la une