Saint-Astier : un recrutement à la Ville ravive la tension entre Daniel Benoist et le maire Élisabeth Marty

-

à la une Saint-Astier : un recrutement à la Ville ravive la tension...

DB
Daniel Benoist (© Territoire Magazines / archives)

À Saint-Astier, l’opposition au maire Élisabeth Marty est bigrement remontée. Dans un communiqué, son chef de file Daniel Benoist dénonce le recrutement récent par la Ville d’un assistant aux services techniques. Du candidat retenu, le socialiste retient avant tout qu’il est un partisan historique du premier magistrat… à l’heure où la justice doit se prononcer sur le caractère diffamatoire d’un tract l’accusant lui-même, entre autres, de « clientélisme dans les embauches », à la toute veille du second tour des municipales 2020.

Diffamatoire, le tract de la liste Astériennes, Astériens Vivons notre ville ! conduite par le maire sortant Élisabeth Marty distribué dans les boîtes aux lettres des habitants de Saint-Astier à 3h de la clôture du second tour des municipales ? Le tribunal correctionnel de Périgueux se prononcera lundi 11 janvier 2021, sa décision ayant été mise en délibéré à l’issue de l’audience du 07 décembre 2020. En tout état de cause, c’est parce que le document faisait état, entre autres qualifications peu amènes, de son « clientélisme » que le concurrent candidat PS Daniel Benoist, qui emmenait la liste Avec Saint-Astier autrement, avait porté plainte. Cette propension alléguée à privilégier ses proches portait- entre autres également- sur « les embauches ».

Or, avec son groupe des élus d’opposition, Daniel Benoist s’interroge aujourd’hui sur le sens du recrutement d’un partisan revendiqué du maire Élisabeth Marty sur un poste créé « au lendemain des élections municipales » -par délibération du 22 juillet 2020.

LIRE AUSSI : Saint-Astier : après la contre-attaque du maire Élisabeth Marty, Daniel Benoist riposte

Une création de poste qui avait « ému » l’opposition municipale

« À l’époque, nous nous étions émus de cette création car la fiche de poste listait pas mal de tâches qui relèvent du secrétariat ». Le chef de file des élus d’opposition avait demandé si le poste de la secrétaire des services techniques était « remis en cause ». L’adjointe en charge des ressources humaines Catherine Rousseaux lui avait répondu. « Le service (était) réorganisé. De nouveaux postes seront ouverts et ils se laissent des possibilités ». Avant d’ajouter que le nouveau poste sera celui d’ « un adjoint », et que si ce dernier allait avoir « des fonctions de secrétariat, ce ne serait pas sa mission principale ». Sur les bancs des opposants, on entend alors que la réponse est « non » concernant la remise en cause du poste de la secrétaire en fonction « depuis 15 ans » et que, dans l’équipe municipale, « on réfléchit, que tout est ouvert ». La délibération, qui est au demeurant votée à l’unanimité du conseil municipal, mentionne aussi qu’il y aura un départ en retraite d’un adjoint technique, toujours dans ces services techniques, en voie de réorganisation.

LIRE AUSSI : Première vaccination anti-Covid : la Dordogne va avoir sa « Mauricette » et entend le faire savoir

Pourtant, l’idée même de « créer un poste d’encadrement au sein des services techniques » quand « bon nombre de compétences sont dorénavant assurées par la communauté de communes (Isle Vern Salembre en Périgord) » intrigue les opposants. D’autant que la tendance des dernières années serait au contraire à la réduction du nombre d’agents. Le PV de délibération du 22 juillet 2020 indique que ce poste est celui d’un « adjoint technique ou agent de maîtrise » -le doute, alors encore entretenu sur la fonction d’« encadrement », serait aujourd’hui levé, selon le communiqué de l’opposition.

Une employée déplacée dans le même temps alors qu’elle aurait donné toute satisfaction

À l’automne dernier, poursuit Daniel Benoist, la secrétaire en question « a été déplacée au service des sports, à la faveur d’un départ à la retraite ». Pour le leader de l’opposition, que l’équipe municipale aux affaires ait voulu « faire évoluer les postes », en effet, « pourquoi pas ». Même si, à ladite secrétaire, « on n’avait jamais rien demandé ». Au contraire, insiste-t-il, « l’adjoint à l’embellissement de la Ville a indiqué, lors du conseil municipal de novembre 2020 : « Nous sommes très satisfaits de son travail et il n’est pas prévu qu’elle change de poste » », des propos qui ne figurent toutefois pas au PV de ce conseil municipal, qui s’est tenu le 04 novembre.

En outre, Daniel Benoist soutient que « celle-ci remplissait les fonctions d’adjoint au directeur des services techniques, sans en avoir le titre ». Qu’elle « ne souhaitait pas ce changement (d’affectation) », non plus. Enfin, le chef de file de l’opposition pointe que cette employée… était pour sa part identifiée comme proche… de l’opposition à Élisabeth Marty, sans l’évoquer dans son communiqué.

L’opposition retient que la personne embauchée est un soutien du maire Élisabeth Marty

Pour tout clore, l’ancien concurrent aux municipales 2020 de Élisabeth Marty doute que le profil de la personne nouvellement embauchée réponde aux exigences requises listées dans la fiche de son poste. En revanche, il retient que celle-ci s’est impliquée dans le contentieux électoral qui l’oppose au premier magistrat, en appuyant sa défense. Pour rappel, le tribunal administratif de Bordeaux a jugé le 20 octobre 2020 qu’il fallait rejouer l’élection municipale à Saint-Astier, décision dont Élisabeth Marty a fait appel. Aujourd’hui, il revient par conséquent au Conseil d’État de trancher. À savoir d’ailleurs si la plus haute juridiction en France va le faire avant ou après les rendez-vous électoraux prévus dans la 2e quinzaine de juin prochain –Départementales 2021 et Régionales 2021. Et si, au cas où le jugement du tribunal administratif était confirmé, la date des nouvelles municipales serait proche des dates de ces autres scrutins.

Contactée pour donner son point-de-vue, le maire Élisabeth Marty n’avait pas encore répondu. Le maire a cette fois donné son point-de-vue, qui va faire l’objet d’une prochaine publication.

1 COMMENTAIRE

  1. Il serait très souhaitable de procéder à une vérification générale des postes attribués en Périgord en fonction des sensibilités politiques et amicales des décideurs et des heureux élus des postes pourvus… les surprises seraient de taille! Les résultats électoraux sont une cible permanente… à bon entendeur salut!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

À Saint-Astier, le tract de la liste de Élisabeth Marty a-t-il diffamé Daniel Benoist ? Le tribunal dit non

Le tract de la liste Astériennes, Astériens, Vivons notre ville ! du maire sortant Élisabeth Marty, distribué dans les boîtes...

Cri d’alarme : « En zone Natura 2000 de la forêt de la Double, des arbres coupés… pour faire du bois de chauffage »

En octobre dernier, le Département de la Dordogne a commencé à effectuer un boisement compensateur dans la forêt de...

Saint-Astier : le maire Élisabeth Marty « ne cèdera jamais à aucune forme d’intimidation de (ses) adversaires »

Pour le maire de Saint-Astier Élisabeth Marty, en doutant de la neutralité politique d'un récent recrutement de la Ville,...

Première vaccination anti-Covid : la Dordogne va avoir sa « Mauricette » et entend le faire savoir

En Dordogne, le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid va faire l’objet, ce jeudi 07 janvier 2020, d’une...

Vaccination anti-Covid : Jean-Pierre Cubertafon veut impliquer les infirmiers libéraux et les pharmaciens

Dans un communiqué diffusé hier, le député MoDem Jean-Pierre Cubertafon fait savoir qu’il a défendu l’idée d’impliquer les infirmiers...

Sur le même sujet

Saint-Astier : le maire Élisabeth Marty « ne cèdera jamais à aucune forme d’intimidation de (ses) adversaires »

Pour le maire de Saint-Astier Élisabeth Marty, en doutant de la neutralité politique d'un récent recrutement de la Ville,...

Admettons qu’il faille couper l’année 2020 de la Dordogne en tranches « mémorables »…

L’année 2020 se rapproche de la ligne d’arrivée. Sans surprise, coup d’œil dans le rétroviseur pour rappeler des moments...

Saint-Astier : après la contre-attaque du maire Élisabeth Marty, Daniel Benoist riposte

Les habitants de Saint-Astier devraient savoir en début de semaine prochaine si le tribunal administratif de Bordeaux décide que les élections...

Saint-Astier : la justice va se pencher sur un tract musclé de la candidate Elisabeth Marty auquel Daniel Benoist n’a pas pu répondre

 À Saint-Astier, le conseiller municipal Daniel Benoist, candidat qui emmenait la liste Avec Saint-Astier autrement, a, vendredi 03 juillet...

Une locataire démonte une habitation de Kléber Rossillon sur Booking… et les partisans de la déviation de Beynac l’aiguillonnent

La locataire d’une habitation du propriétaire du château de Castelnaud Kléber Rossillon a posté le 30 juillet dernier un commentaire...

A la une