Vaccination anti-Covid : Jean-Pierre Cubertafon veut impliquer les infirmiers libéraux et les pharmaciens

-

à la uneVaccination anti-Covid : Jean-Pierre Cubertafon veut impliquer les infirmiers libéraux...
JPC et OV
Jean-Pierre Cubertafon a alerté Olivier Véran : la réussite de la « massification » de la vaccination passe par la prise en compte de deux plaies des territoires ruraux : désertification médicale et difficultés de déplacement (© Territoire Magazines / archives)

Dans un communiqué diffusé hier, le député MoDem Jean-Pierre Cubertafon fait savoir qu’il a défendu l’idée d’impliquer les infirmiers libéraux et les pharmaciens dans la « massification » de la vaccination de la population contre le Covid auprès du ministre de la Santé Olivier Véran. Certes, c’est enjamber la question du… démarrage de cette campagne vaccinale, dont la lenteur ne laisse pas d’interroger depuis fin décembre. Mais c’est aussi identifier des obstacles de fait, quand cette première étape sera franchie : dans les territoires ruraux (environ 70% de l’Hexagone), les médecins généralistes manquent cruellement et la population rencontre d’importantes difficultés de déplacement. Toutefois, la mise en garde du député se veut constructive puisqu’il propose une solution concrète pour pallier ces deux inconvénients majeurs.

Au lieu de commenter le démarrage de la campagne de vaccination de la population contre le Covid, dont la lenteur interroge depuis la fin décembre 2020, le député de la 3e circonscription de la Dordogne Jean-Pierre Cubertafon anticipe des difficultés qui pourraient sérieusement entraver le moment crucial de sa « massification » -et leurs conséquences seraient à ses yeux bigrement dommageables.

LIRE AUSSI : Innovation : Dr Vincent Lacoste : « la valise médicale se déploie en Dordogne dans la cadre de la lutte contre le Covid-19 »

Si, en passant sous silence le démarrage poussif de la campagne de vaccination, le parlementaire du Nontronnais témoigne donc sa solidarité au gouvernement, il le prévient dans le même temps que de sérieux obstacles vont se présenter, quand la fameuse campagne va s’accélérer, en rappelant que la population des territoires ruraux manque de médecins généralistes et rencontre des difficultés de déplacement.

Or, si cette « massification » de la vaccination semble faire consensus dans la lutte contre le nouveau coronavirus, encore faut-il que chacun d’entre nous puisse « trouver un lieu et un professionnel à proximité de son domicile ».

Révérencieux dans la forme, réaliste sur le fond

Aussi, hier mardi 05 janvier 2020, Jean-Pierre Cubertafon a-t-il défendu l’idée d’élargir le panel des professionnels de santé en capacité de vacciner auprès du ministre de la Santé Olivier Véran. Outre les médecins « bien évidemment », le député a suggéré que les infirmiers, « libéraux, notamment », et les pharmaciens puissent participer à l’opération. Ces derniers maillent particulièrement bien la France des territoires, pointe-t-il. En outre, le réseau français des répartiteurs (professionnels en charge de l’approvisionnement des produits pharmaceutiques) est « exceptionnel » et, avec sa logistique, poursuit-il, il est en mesure d’assurer la conservation des vaccins et leur livraison « à flux tendu »… avant d’ajouter qu’il faudrait lui en « donner les moyens ».

Pour conclure un communiqué dont le ton révérencieux n’empêche pas un contenu réaliste, le député Jean-Pierre Cubertafon rappelle ce qui est en jeu, dans « une vaccination rapide et massive » : sauver des vies, sauver notre vie en commun et sauver l’économie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Boulazac Isle Manoire : pourquoi le revers que le Conseil d’État a infligé aux opposants de Jacques Auzou les sonne

Sans que rien de leur teneur ne filtre, les conclusions du rapporteur public avaient douché les requérants -6 élus...

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

Abasourdi d’apprendre que le budget doit être revoté, Agir pour Ribérac pointe par-dessus le marché un vote « qui apparaît entaché d’irrégularité manifeste »

Abasourdi, le groupe d’opposition Agir pour Ribérac a été abasourdi en apprenant que la chambre régionale des comptes de...

Sur le même sujet

La Dordogne ou « le pays aux 1001 châteaux » : cap sur Aubas, près de Lascaux

Il y aurait mille et un châteaux en Dordogne. Chacun est libre de vérifier si le compte y est....

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

Dordogne et nature : cap sur Carsac-Aillac et ses jardins d’eau, à ¼ h de Sarlat

La respiration est redevenue tendance ; conjointement, sans surprise, la nature, une aspiration. De quoi encore filer en Dordogne. Rendez-vous...

Dordogne et spiritualité : cap sur la cathédrale Saint-Front de Périgueux

La Dordogne a sa cathédrale, elle se situe dans la capitale du département Périgueux. L'édifice a son saint, Front,...

Manif anti passe sanitaire à Sarlat : préférence pour « l’intelligence », recommandation de lecture, et… fleurs

Pour le cinquième week-end consécutif, les opposants au passe sanitaire et à la vaccination obligatoire des soignants battent le...

A la une