La justice administrative a tranché : une co-listière du maire de Boulazac Jacques Auzou était inéligible

-

à la une La justice administrative a tranché : une co-listière du maire...

 

QuinceCreative pixabay
Le tribunal administratif de Bordeaux a prononcé l’annulation de l’élection d’une co-listière de Jacques Auzou (© QuinceCreative/ Pixabay)

Le tribunal administratif de Bordeaux a suivi les conclusions du rapporteur public, qui, le 19 novembre 2020, l’invitait à annuler l’élection d’une co-listière du maire PCF Jacques Auzou, qui avait conduit la liste Ensemble pour Boulazac Isle Manoire aux municipales 2020. Ce jeudi 10 décembre 2020, le tribunal a donc donné raison aux six élus* issus de la liste d’opposition Vivons Boulazac Isle Manoire, que le PS Jérémy Pierre-Nadal avait emmenée au scrutin, en jugeant que Fanny Castaignède était inéligible, car elle exerçait déjà une fonction influente au Grand Périgueux incompatible avec sa candidature. Au conseil municipal, Fanny Castaignède était devenue adjointe en charge de la démocratie participative, la citoyenneté, l’administration générale des communes déléguées et la vie locale. Cette décision est un revers pour Jacques Auzou, à la fois maire de Boulazac-Isle-Manoire et président du Grand Périgueux. Y compris dans la forme, puisque les requérants se sont passés des services d’un avocat, contrairement à la partie adverse. Jacques Auzou a un mois pour décider de faire appel de cette décision rendue.

Dans la symbolique, la décision rendue ce jeudi 10 décembre 2020 par le tribunal administratif de Bordeaux signe la victoire du pot de terre contre le pot de fer. L’annulation de l’élection de la co-listière de Jacques Auzou Fanny Castaignède, qui figurait en 9e place sur la liste Ensemble pour Boulazac Isle Manoire aux municipales 2020, est en effet prononcée.

Les six élus requérants* issus de la liste PS Vivons Boulazac Isle Manoire avaient dénoncé la fonction de chargé d’évaluation et de contrôle des associations et organismes extérieurs que celle-ci occupait déjà que celle-ci occupait « déjà » au Grand Périgueux lors de la campagne… et continue d’occuper.

Le tribunal administratif a aussi spécifié que c’était Pascal Furelaud qui devait remplacer Fanny Castaignède au conseil municipal.

Les arguments que les deux parties avaient fait valoir sont consultables ICI.

LIRE AUSSI : Grand Périgueux : Jérémy Pierre-Nadal s’insurge après les propos tenus par Jacques Auzou à son encontre

Pour rappel, initialement, les requérants sollicitaient aussi l’annulation des élections municipales de Boulazac-Isle-Manoire, avant de renoncer à ce morceau de leur requête, en juin 2020. En effet, ils se plaignaient de l’ « avantage direct » d’une personne morale dont Jacques Auzou aurait bénéficié pendant la campagne électorale des municipales 2020, précisant que c’est « totalement prohibé » (trois entités étaient citées)… avant de renoncer à ce morceau-là de leur recours, sans qu’une explication officielle n’a jamais été donnée.

« Nul n’est au-dessus des lois ! » 

Dans un communiqué intitulé « Nul n’est au-dessus des lois ! », le groupe d’opposition Vivons Boulazac-Isle-Manoire comprend que les requérants ont vu « leur démarche qui visait avant tout à mettre fin à un mélange des rôles susceptibles de conduire à conflits d’intérêts » était bien-fondée. Et d’ajouter qu’ils « ont eu raison de persister » en s’attachant à invoquer le droit et seulement le droit, « malgré des attaques injustifiées » à leur encontre. Avant d’asséner que l’entière responsabilité de la décision rendue par la justice administrative incombe à Jacques Auzou. Ils invitent en outre le président du Grand Périgueux à « clarifier » la situation de l’employée Fanny Castaignède vis-à-vis de l’assemblée communautaire, au regard de la distorsion qu’ils soulignent entre ses déclarations et la réalité de sa situation professionnelle.

*Jérémy Pierre-Nadal, Michèle Eloi, Gilles Nedoncelle, Marie-Lou Bongrain et Michel Riem.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

À Saint-Astier, le tract de la liste de Élisabeth Marty a-t-il diffamé Daniel Benoist ? Le tribunal dit non

Le tract de la liste Astériennes, Astériens, Vivons notre ville ! du maire sortant Élisabeth Marty, distribué dans les boîtes...

Cri d’alarme : « En zone Natura 2000 de la forêt de la Double, des arbres coupés… pour faire du bois de chauffage »

En octobre dernier, le Département de la Dordogne a commencé à effectuer un boisement compensateur dans la forêt de...

Saint-Astier : le maire Élisabeth Marty « ne cèdera jamais à aucune forme d’intimidation de (ses) adversaires »

Pour le maire de Saint-Astier Élisabeth Marty, en doutant de la neutralité politique d'un récent recrutement de la Ville,...

Saint-Astier : un recrutement à la Ville ravive la tension entre Daniel Benoist et le maire Élisabeth Marty

À Saint-Astier, l’opposition au maire Élisabeth Marty est bigrement remontée. Dans un communiqué, son chef de file Daniel Benoist dénonce...

Première vaccination anti-Covid : la Dordogne va avoir sa « Mauricette » et entend le faire savoir

En Dordogne, le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid va faire l’objet, ce jeudi 07 janvier 2020, d’une...

Sur le même sujet

Le contentieux électoral de Boulazac met le cap sur le Grand Périgueux : Jamel Fallouk demande des « clarifications » à Jacques Auzou (avec copie au préfet...

Via un communiqué diffusé ce vendredi 18 décembre 2020, le chef du groupe d'opposition Vivons Boulazac-Isle-Manoire Jamel Fallouk à...

Questionnaire « charte citoyenne » à Boulazac : prière de communiquer des données personnelles pour répondre (… et que deviennent-elles ?)

  À Boulazac-Isle-Manoire, une « charte municipale de la participation citoyenne » est en projet. Il est « piloté » par l’adjointe à...

Grand Périgueux : Jérémy Pierre-Nadal s’insurge après les propos tenus par le président Jacques Auzou à son encontre

L’élu PS Jérémy Pierre-Nadal a diffusé un communiqué dans lequel il dénonce les propos tenus à son encontre par...

À Boulazac Isle Manoire, Pierre Touzot maintient qu’il sèche le conseil municipal « sans être excusé » 

Le conseil municipal de Boulazac-Isle-Manoire compte 35 élus. Pourtant, depuis sa deuxième réunion, le 24 juin, l’un d’eux manque...

Gestion de l’eau potable : le président du SMDE 24 Marc Mattera dénonce la… soif de « pouvoir absolu » du Grand Périgueux (qui verra après l’intérêt...

Aujourd’hui, le syndicat mixte départemental (syndicat des eaux de la Dordogne -SMDE 24) assure, avec le concours des syndicats adhérents,...

A la une