Grand Périgueux : Jérémy Pierre-Nadal s’insurge après les propos tenus par le président Jacques Auzou à son encontre

-

à la uneGrand Périgueux : Jérémy Pierre-Nadal s’insurge après les propos tenus...

Jérémy Pierre-Nadal
Jérémy Pierre-Nadal (© Territoire Magazines)

L’élu PS Jérémy Pierre-Nadal a diffusé un communiqué dans lequel il dénonce les propos tenus à son encontre par le président PCF du Grand Périgueux Jacques Auzou. Le ton de l’ancien challenger de ce dernier aux municipales 2020 à Boulazac-Isle-Manoire est direct. Le terrain de la discorde franchit cette fois les frontières de leur commune.

« Ma seule production intellectuelle au sein du conseil communautaire était d’avoir dit que le Grand Périgueux était endetté ». Voilà les propos de Jacques Auzou que Jérémy Pierre-Nadal garde en travers de la gorge. Celui-ci rappelle qu’ils ont été tenus par le président du Grand Périgueux pendant le conseil communautaire d’hier jeudi 03 décembre 2020… sans qu’il ait eu « la possibilité d’y répondre ». Aussi a-t-il diffusé un communiqué pour se faire entendre.

Pour rappel, le conseil de l’agglomération de Périgueux se penchait hier sur la question de l’octroi d’une aide aux entreprises en difficulté, en lien avec la crise sanitaire qui a entraîné un deuxième confinement depuis le 30 octobre. « Ces propos (de jacques Auzou) sont mensongers, irrespectueux et totalement déplacés au regard de la gravité du sujet », tempête Jérémy Pierre-Nadal. D’autant qu’avec le président de l’agglomération, ils avaient le même point de vue sur la réponse à apporter. « J’ai dit comprendre les inquiétudes exprimées par plusieurs collègues sur l’impact budgétaire de cette mesure -1 M€ ». Mais l’élu socialiste de Boulazac a également en substance indiqué que « ne pas voter cette aide aurait des conséquences peut-être plus graves sur les recettes de l’agglomération », en calculant que l’effondrement potentiel du tissu économique pouvait constituer un danger plus grand encore.

Jacques Auzou se préoccuperait de « régler ses comptes »

L’ancien candidat aux municipales 2020 qui a conduit la liste PS Vivons Boulazac-Isle-Manoire pour tenter de renverser le maire sortant Jacques Auzou reproche alors à ce dernier, sorti vainqueur du scrutin… et réélu ensuite à la tête du Grand Périgueux, d’ « instrumentaliser » cette dernière collectivité « pour régler ses comptes ». Sans dire de quels comptes il s’agit.

On est simplement tenté de se souvenir qu’un contentieux électoral oppose les deux élus et que le tribunal administratif de Bordeaux pourrait, s’il suit comme c’est  très souvent le cas, les conclusions du rapporteur, bientôt décider de l’annulation de l’élection d’une co-listière de Jacques Auzou, du fait précisément que celle-ci occupait déjà conjointement un emploi « influent » au sein de l’agglomération.

Jérémy Pierre-Nadal tient le compte des propos qui l’ulcèrent 

À ce moment de son communiqué, Jérémy Pierre-Nadal exhume d’autres propos que le président Jacques Auzou aurait tenus pendant le conseil communautaire du 17 septembre 2020, et qui l’avaient déjà offusqué : le souhait de celui-ci de « ne (le) voir siéger dans aucune instance dans laquelle l’agglomération était représentée » -Jérémy Pierre-Nadal résume lui-même la citation, même s’il souligne que les termes ne souffraient pas d’ambiguïté. Avant d’ajouter que, malgré tout, il avait siégé activement à l’ensemble des conseils communautaires, participé aux séminaires et aux groupes de travail auxquels il avait été convié.

LIRE AUSSI : À Boulazac Isle Manoire, Pierre Touzot maintient qu’il sèche le conseil municipal « sans être excusé »

En conclusion, Jérémy Pierre-Nadal tend une passerelle entre ce qu’il estime être « une perte de contrôle du GELIPP (groupe des élus libres et indépendants des partis politiques) par Jacques Auzou » et l’attitude de ce dernier, qui l’invite à penser qu’il ne faudrait pas que la maîtrise de ses nerfs et de ses propos lui échappe… aussi.

1 COMMENTAIRE

  1. Il est vrai que c’est le premier mandat ou le maire de Boulazac à une opposition , c’est ça la démocratie du débat ! les valeurs républicaines rattrapent toujours ceux qui ne les respectent pas et qui veulent avoir le pouvoir et la décision sur tout !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Boulazac Isle Manoire : pourquoi le revers que le Conseil d’État a infligé aux opposants de Jacques Auzou les sonne

Sans que rien de leur teneur ne filtre, les conclusions du rapporteur public avaient douché les requérants -6 élus...

Urgences de Sarlat : plus de 3 000 pétitionnaires en faveur du maintien de leur ouverture en août

À l’adresse de l’agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, le comité de défense de l’hôpital et de la maternité...

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

Sur le même sujet

Boulazac Isle Manoire : pourquoi le revers que le Conseil d’État a infligé aux opposants de Jacques Auzou les sonne

Sans que rien de leur teneur ne filtre, les conclusions du rapporteur public avaient douché les requérants -6 élus...

Départementales 2021 : pour le binôme Jérémy Pierre-Nadal-Émilie Labrot, « on ne confie pas la santé à une entreprise privée »

Cap sur le canton Isle Manoire, où Jérémy Pierre-Nadal et Émilie Labrot forment le binôme qui porte les couleurs...

Boulazac : l’opposition au maire Jacques Auzou doute fort que « le hasard » soit en cause dans la baisse des effectifs à l’école Joliot...

À la veille du week-end de Pentecôte, le groupe d’opposition à la majorité municipale Vivons Boulazac-Isle-Manoire indique, dans un communiqué,...

Boulazac-Isle-Manoire : l’opposition se demande si « la promesse » de maison de santé va resservir aux Départementales 2021

Un communiqué du groupe d’opposition municipale Vivons Boulazac-Isle-Manoire diffusé hier lundi 10 mai 2021 s’interroge sur l’avancement du projet de...

(actualisation) Départementales 2021 en Dordogne : quoi de neuf, maintenant que tous les candidats sont connus ?

Maintenant que tous les candidats sont connus*, la configuration de la bataille des Départementales 2021 en Dordogne révèle-t-elle des nouveautés ?...

A la une