Beynac : les travaux de revêtement de la traverse sont en cours, mais pourquoi a-t-il fallu attendre 3 ans ?

-

à la une Beynac : les travaux de revêtement de la traverse sont...

Alain Passerieux
L’ancien maire de Beynac Alain Passerieux (© Territoire Magazines)

La traverse de la cité de Beynac est fermée à la circulation depuis lundi 16 novembre 2020. Le Département de la Dordogne a en effet engagé les travaux auxquels la justice l’avait enjoint de procéder, le 12 novembre 2019, après que l’ancien maire Alain Passerieux a saisi le tribunal administratif de Bordeaux, en juin 2017. C’est donc son successeur Serge Parre, élu le 15 mars 2020, qui a obtenu satisfaction. Retour sur l’histoire d’un contentieux qui s’est éteint, aussitôt un nouveau premier magistrat élu aux affaires.

« Sécuriser le cheminement des piétons par la réalisation d’une promenade le long de la Dordogne ; mettre en valeur le patrimoine du village, en supprimant l’encorbellement inesthétique existant actuellement au-dessus de la rivière Dordogne ; résorber un point noir résultant de l’étroitesse ponctuelle de la voie ». Voilà les trois pans de travaux qui ont motivé la signature d’une convention entre la ville de Beynac et le Département de la Dordogne, le 29 septembre 2015.

L’ensemble de ces travaux ont été livrés le 15 juin 2017. En cours de chantier, des changements mineurs ont été opérés, par rapport à la feuille de route initiale. « Ils ont tous fait l’objet d’un avenant à la convention ». Le maire Alain Passerieux rappelle ainsi que la direction départementale du territoire (DDT) et l’architecte des bâtiments de France (ABF) Xavier Arnold ont validé ces adaptations au fil de l’avancement du chantier et qu’à aucun moment, le Département de la Dordogne n’a tiqué.

Ce contenu est réservé aux abonnés de Territoire Magazines

2 Commentaires

  1. Voici une « mascarade politique à 500 000€ ! » Il faut se demander clairement pour qui nous prend le Conseil départemental de la Dordogne ? Son Président règne sans partage aux frais du contribuable. Pour assoir sa personne, il fait fi de la démocratie, du respect du citoyen et des institutions. Il faut nous expliquer comment se fait-il que dans ce département, la justice est bafouée, le Conseil d’Etat est conspué, l’Etat est insulté, le Préfet est ignoré! Trop c’est trop ! Comment peut on imaginer qu’un village comme Beynac fut pris en otage politiquement par le département sans autre respect pour le tourisme et son économie ? Il faut aussi que le Président nous explique quelles sont ses connaissances en matière technique routière, pour mettre en doute l’architecte des bâtiments de France qui certifie la bonne fin des travaux sous convention département, l’architecte qui a réalisé les travaux du passage de Beynac et certifie le sécurité de ce chantier, la Préfecture qui agrée à 100% la fin du chantier ? LE SEUL IRRESPECTUEUX reste le département, par son président, qui refuse de terminer son engagement de goudronner au prétexte -il est seul à le dire – qu’il faut un trottoir « pour rétrécir la chaussée passante » ! La ficelle est trop grosse. Le Président du département ne veut pas d’amélioration dans Beynac, Sa déviation deviendrait inutile !!! Voila le fond de la politique de gaspillage. Au fait , il faut savoir que la circulation n’a pratiquement pas bougée depuis plus de 25 ans ! voici les chiffres : 1989 : 6814 v/jour de pointe, 1990: 7923 v/jour de pointe, 1991 : 8275 v/jour de pointe, 1992 : 9828 v/Jour de pointe, 1993 : 10 004 v/jour de pointe ! Les élus commencent aussi à en avoir assez de tous ces fonds mobilisés au détriment des besoins du département. Il est grand temps que cela change avant de signer le dépôts de bilan de la dordogne !

  2. Quel chemin tortueux et dangereux pour que Monsieur arrive à ses fins………..misère pour les touristes, risque pour le nouveau maire, pauvres Beynacois !
    Pas digne d’un responsable départemental

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

Renaud Denoix de Saint Marc : l’article 24 du projet de loi sécurité globale « tanne le cuir » de Gérald Darmanin… qu’aucun pare-feu n’a non plus...

  Parmi ses citoyens, la Dordogne compte Renaud Denoix de Saint Marc, un homme qui n’est pas passé à côté...

Abattoir de Ribérac : le prêt de 250 000 € de la région Nouvelle-Aquitaine est resté… à la région Nouvelle-Aquitaine

Alors qu’on ignore encore si des apporteurs publics prévoient de soutenir un projet d’avenir pour l’abattoir de Ribérac, structure...

Gestion de l’eau potable : le président du SMDE 24 Marc Mattera dénonce la… soif de « pouvoir absolu » du Grand Périgueux (qui verra après l’intérêt...

Aujourd’hui, le syndicat mixte départemental (syndicat des eaux de la Dordogne -SMDE 24) assure, avec le concours des syndicats adhérents,...

Après le gel, voilà le Covid… mais, dans le Périgord Vert, on espère bien que Noël se fêtera autour d’un sapin

ll pousse des sapins en Dordogne. Cap sur le Périgord Vert, où, après que le gel a sévi pendant...

Abattoir de Ribérac : pour Jean-Pierre Cubertafon, le maire Nicolas Platon a « une approche sectariste » et c’est « au détriment des Périgourdins »

  Dans un communiqué diffusé ce vendredi 20 novembre 2020, le député ModeM de la 3e circonscription de la Dordogne...

Sur le même sujet

Noël Mamère : « Beynac est la métaphore de ce qu’il ne faut surtout plus faire en politique »

  Revenir sur le sujet du projet de déviation de Beynac, comme le président du Département de la Dordogne l'a...

Forêt de la Double : la SEPANSO dénonce un reboisement « illogique » du Département de la Dordogne

 Pour la réalisation de la déviation de Mussidan, le Département de la Dordogne a, en 2017, défriché une quinzaine...

Sénatoriales : Joëlle Huth, la candidate de la droite (encartée LR) à la parole libre

La conseillère départementale Joëlle Huth est l’unique candidate DVD aux élections sénatoriales 2020 en Dordogne. Le parti Les Républicains...

Manifestation des « pro-déviation » à Beynac : « Tout ça pour ça… » selon les opposants

Cet été 2020, le Département de la Dordogne a fortement promu un « rassemblement citoyen » fixé à ce dimanche 13...

Sans répondre aux incohérences de la défense de Nicolas Platon, le rapporteur public « pour » le rejet du recours en annulation de son élection

La 1ère chambre du tribunal administratif de Bordeaux (TA) s’est penchée ce lundi 07 septembre sur le recours en annulation de l’élection du conseiller municipal Nicolas Platon,...

A la une