Commerces « non essentiels »  fermés : à Bergerac, le maire Jonathan Prioleaud préfère prévenir avant d’agir… pour aboutir

-

à la une Commerces « non essentiels »  fermés : à Bergerac, le maire...

Jonathan Prioleaud
Jonathan Prioleaud est, avec ses homologues du réseau Villes de France, signataire d’un courrier à Jean Castex afin que les commerces de centre-ville soient traités sur un pied d’égalité avec les grandes surfaces (© Territoire Magazines)

À Bergerac, avec son équipe municipale, le maire Jonathan Prioleaud a décidé de plaider la cause des commerces du centre-ville, qui sont dans l’obligation de rester fermés pour cause de nouveau confinement. C’est tout simplement un « drame économique et social » qui leur est imposé… quand d’autres y échappent. Toutefois, avec ses homologues du réseau Villes de France, le premier magistrat a préféré au préalable appeler le Premier ministre à revoir sa position dans une lettre expédiée ce samedi 31 octobre 2020, au nom de l’équité de traitement entre les commerces et de la bonne compréhension des décisions. Au lieu de prendre sur le champ un arrêté d’ouverture… voué à être retoqué. Mais en prévenant Jean Castex qu’il n’avait en somme pas le choix.

Dans un communiqué, le maire de Bergerac Jonathan Prioleaud fait savoir qu’avec les maires du réseau Villes de France, il a écrit au Premier Ministre Jean Castex. Le nouveau confinement entré en vigueur vendredi 30 octobre impose en effet la fermeture des commerces « non essentiels ». Autrement dit, ce sont les commerces de centre-ville qui vont devoir affronter « un drame économique et social ».

Impossible qu’une règle soit respectée si elle est « incompréhensible et injuste », indiquent les élus dans leur courrier, qui rappellent qu’ils sont aussi des présidents des conseils de surveillance des centres hospitaliers très déterminés à « casser la courbe de la pandémie » conscients que les mesures de ce re-confinement va impacter l’économie. Reste que laisser les rayons vêtements, jouets, articles de sport… ouverts dans les hypermarchés quand les commerces de détail des centres-villes occupant le même créneau sont fermés est précisément « injuste ». Ce n’est pas « préserver le principe d’une concurrence équitable entre commerces ». Le gouvernement a d’ailleurs démontré qu’il en avait bien pris acte pour la vente de livres et les auteurs de cette lettre s’en félicitent. Maintenant, expliquent-ils en substance, il n’y a plus qu’à continuer dans cette voie. Plus exactement, il le faut.

« Les commerces de détail seraient plus favorables à la propagation du virus que des rayons encombrés des grandes surfaces ? On en doute » 

Jonathan Prioleaud et les élus du réseau Villes de France précisent en outre qu’ils doutent que les commerces de détail soient des lieux plus favorables à la propagation du nouveau coronavirus que « des rayons encombrés des grandes surfaces ».

Ce « principe d’égalité » doit être en vigueur « dans les meilleurs délais possibles ». Faute de quoi et au grand regret de ces « élus républicains », les maires du réseau Villes de France préviennent le Premier ministre qu’ils ne pourront pas garantir qu’ils laisseront l’injustice prospérer. À la différence des maires qui, ces dernières heures, ont pris d’emblée des arrêtés d’ouverture voués à être retoqués, ces premiers magistrats préfèrent donc prévenir le gouvernement avant d’agir. C’est comme se souvenir qu’on ne tire pas sans sommations.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

Éoliennes en forêt de la Double : si le « non » de la population est ultra-majoritaire, le préfet Frédéric Perissat peut-il dire… « oui » ?

Des éoliennes sont-elles sur le point d’être implantées en Dordogne ? Oui, si le préfet Frédéric Perissat donne son feu vert au défrichement de...

L’opposition Agir pour Ribérac écrit des propositions pour un avenir de l’abattoir et rappelle qu’il y a sur-urgence

À Ribérac, les trois élus d’opposition du groupe Agir pour Ribérac ont participé à une réunion que le maire...

Thierry Boidé à Germinal Peiro : « Si la solution du risque falaises à Beynac est une déviation… en ferez-vous une à La Roque-Gageac ? »

Le risque d’effondrement des falaises en Dordogne a occupé près d’une heure et demie la session… du vote du...

Jean Castex confie la tête d’une mission gouvernementale sur la ruralité à Jean-Pierre Cubertafon

Le Premier ministre Jean Castex confie la tête d'une mission gouvernementale temporaire sur la ruralité au député MoDem de...

Action publique : Périgord d’Avenir fait la place à « une réflexion indépendante » en Dordogne (et vous êtes les bienvenus)

Et si, à l’égal des grands think tanks parisiens, les citoyens de la France des territoires faisaient remonter leur réflexion...

Sur le même sujet

Bergerac : le maire Jonathan Prioleaud engage « un bras de fer » avec SNCF Gares et connexions

Dans un communiqué diffusé ce samedi 12 décembre 2020, le maire de Bergerac Jonathan Prioleaud fait savoir que SNCF...

Après le gel, voilà le Covid… mais, dans le Périgord Vert, on espère bien que Noël se fêtera autour d’un sapin

ll pousse des sapins en Dordogne. Cap sur le Périgord Vert, où, après que le gel a sévi pendant...

Bergerac : la Ville met en ligne une carte interactive pour savoir où et comment faire vos achats pendant le confinement

Le deuxième confinement impose aux commerces des règles de fermeture mais certains, ainsi que des artisans, peuvent maintenir leur activité. Ensuite,...

Régionales : Isabelle Hyvoz a (toujours) envie d’y aller et merci de dire « stop au copinage »

Oui, Isabelle Hyvoz est « très intéressée » par le scrutin des régionales 2021, et pourquoi donc en serait-il autrement ? Elle...

A la une