Conflit au Haut-Karabakh : le député MoDem Jean-Pierre Cubertafon met le cap sur l’Arménie

-

à la uneConflit au Haut-Karabakh : le député MoDem Jean-Pierre Cubertafon met...

Jean-Pierre Cubertafon
Jean-Pierre Cubertafon (© Territoire Magazines / archives)

Pour évoquer avec ses hautes autorités la situation au Haut-Karabakh, une délégation de parlementaires français part en Arménie demain samedi 24 octobre 2020. Le député ModeM de la 3e circonscription de la Dordogne Jean-Pierre Cubertafon, qui est un des vices-présidents du groupe d’amitié France-Arménie, sera du déplacement, comme l’indique un communiqué qu’il a diffusé ce vendredi 23 octobre.

« Afficher notre soutien aux civils du Haut-Karabakh », mais aussi « plaider pour une résolution pacifique » du conflit qui y sévit, ce sont les deux motivations du groupe de parlementaires français qui s’envolent demain samedi 24 octobre pour l’Arménie. Le député MoDem Jean-Pierre Cubertafon sera de ces élus, qui entendent à ce sujet « s’entretenir avec les hautes autorités de l’Arménie ». Le député de la 3e circonscription de la Dordogne appartient au groupe France-Arménie, dont il est un des vices-présidents.

En se rendant en Arménie en 2018 et en 2019, fait-il savoir dans son communiqué, le député du Nontronnais avait pu « mesurer les réels potentiels économiques et agricoles » de l’Arménie et du Haut-Karabakh. Il avait été aussi frappé par « la richesse culturelle » de l’Arménie. Les « freins » opposés aux deux républiques – d’Arménie et d’Artsakh- lui ont semblé patents, et il a constaté qu’ils étaient surtout liés à « la situation géopolitique » et « au conflit avec l’Azerbaïdjan ».

« Il est impératif que le conflit du Haut-Karabakh cesse : les civils sont ses premières victimes »

Le député périgourdin ajoute que, si « la révolution de Velours en 2018 » a ouvert la voie à « un important processus de développement », qui, de plus, « montre déjà des signes de succès ». Reste que la durabilité de cette tendance encourageante nécessite un préalable : la cessation du conflit du Haut-Karabakh. Pour les personnes civiles, qui sont ses « premières victimes », c’est tout bonnement « un impératif ». Qui leur permettra d’envisager un « avenir durable ».

LIRE AUSSI : Jean-Pierre Cubertafon : « Je ne rejoue pas les sénatoriales. Je dis seulement qu’en Dordogne, on est presque en Corse »

Le député Jean-Pierre Cubertafon conclut son communiqué en indiquant que « dans le conflit en cours, la France doit faire entendre sa voix ». La voix du « droit international » et la voix qui prône « la résolution pacifique des conflits », en négociant.

Jean-Pierre Cubertafon s’envole vers l’Arménie avec ces intentions-là, ce sont les « armes » qu’il a choisies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Boulazac Isle Manoire : pourquoi le revers que le Conseil d’État a infligé aux opposants de Jacques Auzou les sonne

Sans que rien de leur teneur ne filtre, les conclusions du rapporteur public avaient douché les requérants -6 élus...

Urgences de Sarlat : plus de 3 000 pétitionnaires en faveur du maintien de leur ouverture en août

À l’adresse de l’agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, le comité de défense de l’hôpital et de la maternité...

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

Sur le même sujet

En Dordogne, en images, la cité de Lanouaille s’est retrouvée au centre du monde culturel et/ou politique

Direction le nord de la Dordogne, dans le Périgord Vert où, à l’occasion du salon du livre Périgord-Limousin ces vendredi...

Départementales 2021 : plainte déposée contre Muriel Gervaux-Boissière, binôme de Adib Benfeddoul soutenu par la majorité présidentielle (canton de Bergerac 1)

Muriel Gervaux-Boissière est le binôme de Adib Benfeddoul sur le canton de Bergerac 1 pour le scrutin des départementales...

Le député Jean-Pierre Cubertafon obtient que le futur train Lyon-Bordeaux s’arrête à Thiviers

Dans un communiqué diffusé hier mardi 1er juin 2021, le député de la 3e circonscription de la Dordogne Jean-Pierre...

Projet éolien en forêt de la Double : l’exercice de composition du député Jean-Pierre Cubertafon satisfera-t-il les opposants ?

Le député de la 3e circonscription de la Dordogne Jean-Pierre Cubertafon a diffusé, hier mardi 25 mai 2021, un...

(actualisation) Départementales 2021 en Dordogne : quoi de neuf, maintenant que tous les candidats sont connus ?

Maintenant que tous les candidats sont connus*, la configuration de la bataille des Départementales 2021 en Dordogne révèle-t-elle des nouveautés ?...

A la une