Antoine Audi : « Alain Rousset n’est pas flambant neuf et Germinal Peiro ne fera pas demi-tour dans son impasse »

-

à la une Antoine Audi : « Alain Rousset n’est pas flambant neuf et...

Antoine Audi (© Territoire Magazines)

L’ancien maire de Périgueux et toujours conseiller régional Les Républicains Antoine Audi estime qu’il faut apaiser droite et centre en Dordogne. S’il juge urgent d’attendre que les instances nationales se prononcent, il a aussi demandé à ce que qu’un missus dominicus se déplace en Dordogne pour sortir sa famille de l’ornière. Ce serait quand même en effet ballot de se quereller quand les régionales et les départementales se présentent comme deux opportunités de renverser la table. Mais la crise sanitaire rend la date des élections incertaine et l’opinion pourrait avoir bien vite la tête aux présidentielles. Dans un contexte où Facebook est devenu le corps intermédiaire, où l’on revendique sa citoyenneté sans forcément voter et où Emmanuel Macron sera ou bien celui qui marche sur l’eau ou bien celui qui dope le scénario-catastrophe d’un renforcement du Rassemblement national.

« Pour les régionales, on va attendre que les instances nationales se réunissent en novembre ». Antoine Audi a toutefois demandé un petit quelque chose en plus, spécial Dordogne : la venue d’un missus dominicus « pour sortir droite et centre de l’ornière ». Le signe que deux précautions valent mieux qu’une quand les esprits sont montés si haut en température qu’on redoute qu’ils puissent redescendre automatiquement. Le moyen aussi que les terres périgourdines des partis de la droite et du centre deviennent plus fertiles en procédant, plus généralement, à une remise en ligne de ses plants. C’est qu’ « il existe de vieilles querelles recuites » alors que deux scrutins à « enjeux majeurs » se profilent. En clair, pas question de laisser tourner plus longtemps une lessiveuse susceptible de se transformer en machine à perdre à la veille (ou l’avant-veille, selon que les élections sont retardées ou pas) des régionales et des départementales, alors qu’elles constituent précisément « deux fenêtres de tir » pour l’emporter.

« Alain Rousset n’est pas flambant neuf et Germinal Peiro, qui est dans une impasse, ne fera pas demi-tour »

« Concernant les régionales, Alain Rousset n’est pas flambant neuf ». Le ministre MoDem Geneviève Darrieussecq, qui partira avec la majorité LREM, devrait ponctionner des voix au président PS de la Nouvelle-Aquitaine… « et peut-être aussi chez nous », au passage : Antoine Audi n’a pas la tête toute entière dans les étoiles. Toutefois, il « n’a pas l’impression que le président Rousset se soit rapproché de LREM… En même temps, s’il s’en rapproche trop tôt, il pourrait avoir du souci à se faire… ». Voyons maintenant l’autre fenêtre de tir. « Pour les départementales, Germinal Peiro n’arrive pas à s’en sortir, il est dans une impasse et il ne fera pas demi-tour ».

Ce contenu est réservé aux abonnés de Territoire Magazines

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

Renaud Denoix de Saint Marc : l’article 24 du projet de loi sécurité globale « tanne le cuir » de Gérald Darmanin… qu’aucun pare-feu n’a non plus...

  Parmi ses citoyens, la Dordogne compte Renaud Denoix de Saint Marc, un homme qui n’est pas passé à côté...

Abattoir de Ribérac : le prêt de 250 000 € de la région Nouvelle-Aquitaine est resté… à la région Nouvelle-Aquitaine

Alors qu’on ignore encore si des apporteurs publics prévoient de soutenir un projet d’avenir pour l’abattoir de Ribérac, structure...

Gestion de l’eau potable : le président du SMDE 24 Marc Mattera dénonce la… soif de « pouvoir absolu » du Grand Périgueux (qui verra après l’intérêt...

Aujourd’hui, le syndicat mixte départemental (syndicat des eaux de la Dordogne -SMDE 24) assure, avec le concours des syndicats adhérents,...

Après le gel, voilà le Covid… mais, dans le Périgord Vert, on espère bien que Noël se fêtera autour d’un sapin

ll pousse des sapins en Dordogne. Cap sur le Périgord Vert, où, après que le gel a sévi pendant...

Abattoir de Ribérac : pour Jean-Pierre Cubertafon, le maire Nicolas Platon a « une approche sectariste » et c’est « au détriment des Périgourdins »

  Dans un communiqué diffusé ce vendredi 20 novembre 2020, le député ModeM de la 3e circonscription de la Dordogne...

Sur le même sujet

Après le gel, voilà le Covid… mais, dans le Périgord Vert, on espère bien que Noël se fêtera autour d’un sapin

ll pousse des sapins en Dordogne. Cap sur le Périgord Vert, où, après que le gel a sévi pendant...

Abattoir de Ribérac : pour Jean-Pierre Cubertafon, le maire Nicolas Platon a « une approche sectariste » et c’est « au détriment des Périgourdins »

  Dans un communiqué diffusé ce vendredi 20 novembre 2020, le député ModeM de la 3e circonscription de la Dordogne...

Beynac : les travaux de revêtement de la traverse sont en cours, mais pourquoi a-t-il fallu attendre 3 ans ?

La traverse de la cité de Beynac est fermée à la circulation depuis lundi 16 novembre 2020. Le Département...

Gérard Fayolle se tient à distance de la politique actuelle en Dordogne… mais il suit le sujet de la déviation de Beynac

En Dordogne, Gérard Fayolle est le seul président de droite que la collectivité départementale a connu, l’élu de deux...

Périgueux : la cérémonie « épurée » du 11 novembre 2020 tient le symbole de la reconnaissance à bout de bras

Confinement et cérémonie ne vont pas bien ensemble. Si le gouvernement a jugé impératif de sauver les commémorations de...

A la une