Noël Mamère : « Beynac est la métaphore de ce qu’il ne faut surtout plus faire en politique »

-

à la une Noël Mamère : « Beynac est la métaphore de ce...

 

Noël Mamère
Noël Mamère (© Territoire Magazines)

Revenir sur le sujet du projet de déviation de Beynac, comme le président du Département de la Dordogne l’a beaucoup fait cet été, alors que le Conseil d’État a définitivement refermé le dossier le 29 juin dernier sidère Noël Mamère. À 2 mois de la date à laquelle le chantier de la démolition et de la remise en état devait s’achever, sachant qu’il n’a pas débuté… et que le Département prévoit qu’il durera 1 an, Noël Mamère rappelle que cette idée de contournement allait à l’encontre de la transition écologique… et du bon sens, et il estime qu’il faut dire « Ça suffit ! » à Germinal Peiro. En indiquant qu’ « il y a aussi des outils pour empêcher les élus de continuer à faire des bêtises ».

La VIDÉO de Noël Mamère se visionne en cliquant ICI

En attendant la mise en ligne du deuxième compte-rendu du comité de suivi écologique du 28 septembre 2020, instance que le Département de la Dordogne a obligation de réunir pour les travaux de démolition et de remise en état du site, le premier, qui s’est tenu début août 2020, est publié par la collectivité. Voici un résumé de ce que l’on y apprend.

« La démolition et la remise en état du site devraient être terminés le 10 décembre 2020… mais c’est impossible » (Germinal Peiro)

Le ton des discours entendus notamment au rendez-vous que l’association des partisans du contournement de Beynac J’aime Beynac et sa Vallée le 13 septembre 2020 tranchent avec celui de la déclaration liminaire du président du Département Germinal Peiro dans le premier compte-rendu du comité de suivi écologique, qui s’est tenu le 03 août 2020, qui annonce d’emblée : « Le Président précise qu’il respectera les décisions de justice ». Autrement dit, pas question d’appeler ici à « la résistance ».

Toutefois, Germinal Peiro précise aussitôt qu’il « confirme qu’il est matériellement impossible de respecter » les délais fixés par la justice pour démolir le chantier de la déviation et remettre le site en état. Il cite la date de fin du chantier global : 10 décembre 2020, soit, aujourd’hui samedi 10 octobre 2020, dans exactement 2 mois.

LIRE AUSSI : Le préfet détaille au de la Dordogne la feuille de route de la démolition du chantier de la déviation de Beynac

« Aucune autorisation n’est nécessaire pour la démolition » (la DDT)

Pour sa part, le directeur adjoint de la direction départementale des territoires (DDT) Michel Zanoni indique que « s’agissant d’une décision de justice, aucune autorisation n’est nécessaire pour ces travaux de démolition ».

Calendrier de la démolition : la DDT signale qu’une phase de 11 mois « n’a pas lieu d’être »

Le calendrier du chantier de la déconstruction et de la remise en état envisagé par le Département prévoit 11 mois pour obtenir les autorisations administratives.

Là encore, le directeur adjoint de la DDT s’inscrit en faux, en indiquant que cette phase « n’a pas lieu d’être »… ce dont le Département convient en partie, en l’abaissant à « 1 ou 2 mois ».

Ce contenu est réservé aux abonnés de Territoire Magazines

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

Projet éolien à Milhac-de-Nontron : fin de l’enquête publique et un avis défavorable est rendu

La commission d'enquête qui a conduit l'enquête publique du projet éolien du Petit Bos à Milhac-de-Nontron a rendu son...

Forêt de la Double : vers un nouveau défrichement ? Pour implanter des éoliennes cette fois

Vive émotion dans la forêt de la Double, où l’intérêt économique à faire du bois de chauffage prévaudrait sur...

À Saint-Astier, le tract de la liste de Élisabeth Marty a-t-il diffamé Daniel Benoist ? Le tribunal dit non

Le tract de la liste Astériennes, Astériens, Vivons notre ville ! du maire sortant Élisabeth Marty, distribué dans les boîtes...

Cri d’alarme : « En zone Natura 2000 de la forêt de la Double, des arbres coupés… pour faire du bois de chauffage »

En octobre dernier, le Département de la Dordogne a commencé à effectuer un boisement compensateur dans la forêt de...

Saint-Astier : le maire Élisabeth Marty « ne cèdera jamais à aucune forme d’intimidation de (ses) adversaires »

Pour le maire de Saint-Astier Élisabeth Marty, en doutant de la neutralité politique d'un récent recrutement de la Ville,...

Sur le même sujet

Cri d’alarme : « En zone Natura 2000 de la forêt de la Double, des arbres coupés… pour faire du bois de chauffage »

En octobre dernier, le Département de la Dordogne a commencé à effectuer un boisement compensateur dans la forêt de...

Déviation de Beynac : le chantier de la démolition au point mort, la justice saisie

Voilà maintenant plus d’un an que la cour administrative de Bordeaux a enjoint le Département de la Dordogne de...

Beynac : les travaux de revêtement de la traverse sont en cours, mais pourquoi a-t-il fallu attendre 3 ans ?

La traverse de la cité de Beynac est fermée à la circulation depuis lundi 16 novembre 2020. Le Département...

Gérard Fayolle se tient à distance de la politique actuelle en Dordogne… mais il suit le sujet de la déviation de Beynac

En Dordogne, Gérard Fayolle est le seul président de droite que la collectivité départementale a connu, l’élu de deux...

L’abattoir de Ribérac devrait être mis en redressement judiciaire… et après ?

La situation de l’abattoir de Ribérac, qui tourne au ralenti plus que jamais, est bigrement préoccupante, et tous les élus...

A la une