Noël Mamère : « Beynac est la métaphore de ce qu’il ne faut surtout plus faire en politique »

-

à la une Noël Mamère : « Beynac est la métaphore de ce...

 

Noël Mamère
Noël Mamère (© Territoire Magazines)

Revenir sur le sujet du projet de déviation de Beynac, comme le président du Département de la Dordogne l’a beaucoup fait cet été, alors que le Conseil d’État a définitivement refermé le dossier le 29 juin dernier sidère Noël Mamère. À 2 mois de la date à laquelle le chantier de la démolition et de la remise en état devait s’achever, sachant qu’il n’a pas débuté… et que le Département prévoit qu’il durera 1 an, Noël Mamère rappelle que cette idée de contournement allait à l’encontre de la transition écologique… et du bon sens, et il estime qu’il faut dire « Ça suffit ! » à Germinal Peiro. En indiquant qu’ « il y a aussi des outils pour empêcher les élus de continuer à faire des bêtises ».

La VIDÉO de Noël Mamère se visionne en cliquant ICI

En attendant la mise en ligne du deuxième compte-rendu du comité de suivi écologique du 28 septembre 2020, instance que le Département de la Dordogne a obligation de réunir pour les travaux de démolition et de remise en état du site, le premier, qui s’est tenu début août 2020, est publié par la collectivité. Voici un résumé de ce que l’on y apprend.

« La démolition et la remise en état du site devraient être terminés le 10 décembre 2020… mais c’est impossible » (Germinal Peiro)

Le ton des discours entendus notamment au rendez-vous que l’association des partisans du contournement de Beynac J’aime Beynac et sa Vallée le 13 septembre 2020 tranchent avec celui de la déclaration liminaire du président du Département Germinal Peiro dans le premier compte-rendu du comité de suivi écologique, qui s’est tenu le 03 août 2020, qui annonce d’emblée : « Le Président précise qu’il respectera les décisions de justice ». Autrement dit, pas question d’appeler ici à « la résistance ».

Toutefois, Germinal Peiro précise aussitôt qu’il « confirme qu’il est matériellement impossible de respecter » les délais fixés par la justice pour démolir le chantier de la déviation et remettre le site en état. Il cite la date de fin du chantier global : 10 décembre 2020, soit, aujourd’hui samedi 10 octobre 2020, dans exactement 2 mois.

LIRE AUSSI : Le préfet détaille au de la Dordogne la feuille de route de la démolition du chantier de la déviation de Beynac

« Aucune autorisation n’est nécessaire pour la démolition » (la DDT)

Pour sa part, le directeur adjoint de la direction départementale des territoires (DDT) Michel Zanoni indique que « s’agissant d’une décision de justice, aucune autorisation n’est nécessaire pour ces travaux de démolition ».

Calendrier de la démolition : la DDT signale qu’une phase de 11 mois « n’a pas lieu d’être »

Le calendrier du chantier de la déconstruction et de la remise en état envisagé par le Département prévoit 11 mois pour obtenir les autorisations administratives.

Là encore, le directeur adjoint de la DDT s’inscrit en faux, en indiquant que cette phase « n’a pas lieu d’être »… ce dont le Département convient en partie, en l’abaissant à « 1 ou 2 mois ».

Services de l’État et Département font aussi état d’appréciations différentes de la durée d’une étude environnementale.

LIRE AUSSI : Bernard Cazeau : le chantier de Beynac n’est pas démonté car « personne ne dit rien, les gens ont peur en Dordogne »

Le Département fixe la fin des travaux de démolition « au plus tôt »… à mi-2023

Le Département estime qu’il lui faudra 1 an pour achever les travaux de démolition, de sorte qu’il envisage « au plus tôt » la date de fin à mi-2023, après avoir évalué le retard lié au Covid-19 à 15 jours.

LIRE AUSSI : Germinal Peiro fustige les « châtelains » devant Olivier Véran, qui inaugurait une maison de santé à Lanouaille

Les associations de protection de l’environnement qui ont été désignées pour siéger à ce comité de suivi écologique, conformément à l’obligation que stipulait l’arrêté du préfet de la Dordogne Frédéric Perissat sont bien, comme le collectif des opposants au projet de déviation l’avaient indiqué dans des communiqués, la fédération de la chasse et la fédération départementale des pêcheurs de la Dordogne. Un choix qui leur apparaissait ne rien devoir au hasard.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

Boulazac-Isle-Manoire : le TA de Bordeaux a fixé la date d’audience de l’examen du recours expurgé de Jérémy Pierre-Nadal

Dans une quinzaine de jours, le rapporteur public donnera son appréciation sur les suites à donner au recours déposé...

Polices municipales « scannées » par la CRC : Bordeaux et Brive n’ont pas répondu aux magistrats

Dans le cadre de son contrôle des entités et politiques publiques, la Cour des comptes a publié son rapport...

Bernard Mazet : « La filière oie n’ira pas à Nontron, elle restera à Sarlat et le nouvel abattoir va se faire »

Le président de la société coopérative d’intérêt collectif agricole (SCICA) La Plume du Périgord Noir Bernard Mazet, producteur de...

Conflit au Haut-Karabakh : le député MoDem Jean-Pierre Cubertafon met le cap sur l’Arménie

Pour évoquer avec ses hautes autorités la situation au Haut-Karabakh, une délégation de parlementaires français part en Arménie demain...

Nouveau BTS à la MFR de Périgueux : le pari que « les jeunes sont des vecteurs de développement du territoire »

La maison familiale rurale de Périgueux a ouvert, en septembre 2020, une nouvelle formation supérieure qui apparaît pile en...

Sur le même sujet

Chantier de Beynac : le Département oblige à une demande de renvoi du procès du zadiste, maintient son appel… et sidère l’avocat de la défense...

Le zadiste Jérémy Kerdraon pourrait bien ne pas être jugé comme prévu vendredi 04 septembre 2020. Le procès du...

Germinal Peiro avait porté l’écharpe du député… qu’il n’était plus : rendez-vous au tribunal correctionnel de Bergerac

Après qu’une manifestation en faveur du projet de déviation de Beynac se soit tenue, en septembre 2017, à Vézac,...

L’ex-maire de Beynac Alain Passerieux juge « étrange » le silence autour de la présence du SAMU dimanche

Le silence qui entoure la présence toujours inexpliquée de deux véhicules du SAMU dimanche, à l’entrée de Beynac, interroge...

SAMU et hélicoptère médical dépêchés à Beynac : que s’est-il passé ce dimanche ?

La présence prolongée, ce dimanche 16 août 2020, de deux véhicules de médecine d’urgence, sur le nouveau parking situé...

Déviation de Beynac : Bouygues s’en sort malgré l’annulation du chantier… et les tabliers sont retrouvés (épisode 2)

Malgré le coup d’arrêt définitif que le Conseil d’État a donné au projet de déviation de Beynac, la facture...

A la une