Covid-19 : pour Floran Vadillo, « StopCovid est un dispositif infondé, vain et dangereux »

-

politiqueCovid-19 : pour Floran Vadillo, « StopCovid est un dispositif infondé,...

© JEESHOOTS-com/pixabay
(© JEESHOOTS-com/ pixabay)

Alors que rien ne semble pouvoir empêcher que le recours à StopCovid soit voté à l’issue du débat parlementaire qui s’engage ce mardi 28 avril, Floran Vadillo publie une tribune sur le site du think tank L’Hétairie qu’il préside, situé à gauche de l’échiquier politique. Cette tribune sonne la charge contre l’utilisation, dans le cadre du plan de déconfinement, de cette application de traçage… qui « souligne » à ses yeux « l’état de déshérence dans lequel se trouve le pouvoir exécutif ». Les termes tranchés du communiqué que l’ex conseiller auprès du Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas a diffusé hier soir, conduisent tout naturellement à lire l’ensemble de sa tribune. Si les arguments qu’il déplie ne renverseront pas, selon lui, l’issue du vote, ils pourraient bien toutefois semer le doute au sein même des partisans de l’utilisation de StopCovid.

Voici le communiqué que Floran Vadillo a diffusé hier soir, alors que le débat parlementaire s’engage ce mardi 28 avril autour du plan de déconfinement, qui prévoit le recours à l’application de traçage StopCovid. À la suite de ce communiqué, figure le lien qui permet de lire l’intégralité de la tribune du président du think tank de gauche L’Hétairie :

Floran Vadillo
Floran Vadillo (DR)

« Alors que s’ouvre le débat parlementaire sur le plan de déconfinement, l’une de ses modalités numériques soulève un légitime débat au regard des atteintes portées à la vie privée pour une efficacité douteuse. En effet, passée d’hypothèse brocardée par le Gouvernement à planche de salut, l’application StopCovid souligne l’état de déshérence dans lequel se trouve le pouvoir exécutif.

Dans une tribune pour L’Hétairie, son président Floran Vadillo revient sur les raisons idéologiques, techniques et sociales qui rendent le dispositif à la fois infondé, vain et dangereux. Si l’étape parlementaire ne nous préservera hélas pas de cette plaie, reste la possibilité résolue de ne pas recourir à cette application. Car le principe de précaution doit aussi pouvoir s’appliquer aux libertés fondamentales ».

L’intégralité de la tribune est à lire sur le site de L’Hétairie ICI.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

À Ribérac, information chiche des élus, mise en cause des services de l’État et reprise de l’abattoir compromise

Conseil municipal extraordinaire consacré aux finances de la ville de Ribérac, vendredi 06 août. Il faut notamment rectifier le...

Urgences de Sarlat : plus de 3 000 pétitionnaires en faveur du maintien de leur ouverture en août

À l’adresse de l’agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, le comité de défense de l’hôpital et de la maternité...

Philippe Chotard : « Vous n’avez plus de médecin dans l’interco’ du Périgord ribéracois ? Pas d’inquiétude : une… étude d’ « opportunité » est en cours »

Le leader du groupe d’opposition Agir pour Ribérac a réagi à la « réponse » de la communauté de communes du...

(actualisation) Périgueux en images à l’heure de la manifestation « anti Passe sanitaire » qui dénonce « un chantage »

Plusieurs centaines de manifestants opposés au passe sanitaire ont envahi le centre historique de Périgueux ce samedi 24 juillet...

Covid : la CGT contre la vaccination obligatoire des soignants… après avoir dénoncé l’incapacité du gouvernement à les vacciner

La secrétaire générale de la CGT du centre hospitalier de Périgueux Mary Marietta s’oppose à l’idée que la vaccination...

Sur le même sujet

Bergerac : le préfet de la Dordogne interdit la manifestation pro « libertés individuelles et collectives en riposte au passe sanitaire » 

L’invitation a été lancée sur une page Facebook personnelle. Elle appelle à rejoindre une « déambulation libertés » ce samedi 24...

Un an de Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine : pour le courtier Gaël Gros « les entreprises constatent qu’elles ont traversé la crise sans trop de dommage »

Gaël Gros est courtier en Dordogne et en Gironde. Un an après le choc du premier confinement lié à...

Antoine Audi, qui a envie de Régionales (et ça lui plaît), juge que le maire de Périgueux Delphine Labails « ne peut pas mieux faire »...

Pas de place pour la lamentation chez Antoine Audi, qui a bien en tête que 2020 a été, au plan...

Reprise : les hôteliers ulcérés de la bienveillance témoignée aux seuls loueurs particuliers

En Nouvelle-Aquitaine, les professionnels du secteur hôtels-restaurants-cafés sont en colère. Très en colère. Alors que, malgré la pré-annonce du...

Reprise des chantiers du bâtiment : unies, FFB24 et CAPEB24 appellent leurs clients à se rassurer

Les président de la CAPEB Dordogne et de la FFB Dordogne, respectivement Frédéric Liogier et Christophe Riou, appellent leurs...

A la une