Ribérac à l’heure du Covid-19 : Philippe Chotard tend la main au maire Patrice Favard

Philippe Chotard Covid-19

Philippe Chotard (© territoire-magazines.com)

La menace de la propagation du Covid-19 n’épargne pas Ribérac. Ici aussi, la campagne des municipales est remisée, au moins jusqu’en juin. Toutefois, les trois candidats en lice veulent aider les habitants à traverser cette épreuve inédite. Hier soir, le candidat Philippe Chotard a expédié un courrier au maire Patrice Favard, candidat à sa succession, pour lui proposer le soutien de son équipe de campagne Agir pour Ribérac , et des dispositifs à mettre en place, complémentaires ou nouveaux. Objectif : faire bénéficier les habitants d’un soutien « plus efficace » à l’heure où « le rassemblement » s’impose, excluant tout « esprit partisan ».

Le risque de propagation du Covid-19 plane aussi sur Ribérac. Ici aussi, la campagne des municipales est suspendue- jusqu’en juin, à ce jour. Dans un courrier daté d’hier 18 mars 2020, rendu public sur la page Facebook de sa liste Agir pour Ribérac, le candidat Philippe Chotard propose au premier magistrat Patrice Favard, candidat à sa réélection, l’aide de son équipe de campagne. Aux yeux de Philippe Chotard, le plus urgent est d’apporter, en les coordonnant surtout, des mesures nouvelles ou complémentaires à celles qui, « arrêtées au plan national », sont déclinées à Ribérac.

« Il est urgent de se rassembler, l’heure n’est pas aux clivages partisans »

Après que le maire Patrice Favard a annoncé les mesures qu’il avait prises pour faciliter le quotidien pendant la période de confinement, il avait été taclé par l’équipe Ribérac, l’avenir avec vous du candidat Nicolas Platon, qui avait finalement contesté que le créneau horaire dédié aux Ribéracois les plus âgés, ait été le résultat de son action. L’équipe Ribérac, l’avenir avec vous de Nicolas Platon avait d’ailleurs fait savoir avant la déclaration du maire, qu’elle était prête à accompagner les habitants les plus fragiles. Hier, le candidat Philippe Chotard a adressé un courrier à Patrice Favard au nom du nécessaire « rassemblement » que la situation exige -et merci d’évacuer les clivages partisans. Il y propose de nouvelles mesures ou des renforcements de celles qui sont en place, en insistant sur la nécessité de les coordonner.

« Les réponses isolées, hors de toute coordination ? Stratégie inopportune et sans garantie d’utilité »

« Il nous paraît inopportun de proposer des réponses isolées, hors de toute coordination et sans garantie de leur réelle utilité ». Des propositions nouvelles (ou en renfort de celles qui existent) qui puissent contribuer au soutien de la population pendant cette période de mobilisation contre la propagation du Covid-19, Philippe Chotard et son équipe Agir pour Ribérac, les décline dans son courrier, après avoir rappelé qu’il revenait au maire Patrice Favard d’en apprécier la pertinence -en clair, de décider.

« Le contact des soignants avec la population est un apport d’informations sur ses attentes »

Philippe Chotard propose ainsi de mettre à disposition de Ribérac le « retour d’expérience » de soignants : dans son équipe Agir pour Ribérac, ceux-ci, en dehors des soins qu’ils prodiguent aux habitants, parfois hospitalisés, gardent nécessairement le contact avec eux. Ils sont donc à même de remonter des « attentes », des « ressentis ».

Philippe Chotard met son expérience du pilotage des grandes crises au service de Ribérac

Celui-ci fait aussi valoir que son équipe Agir pour Ribérac comprend des personnes ayant « une expérience de plusieurs années dans l’administration, dans le monde de l’entreprise ou dans des associations solidaires ». Ils sont prêts à « contribuer » à la mobilisation actuelle de la Ville. Philippe Chotard rappelle à cet effet qu’en qualité de secrétaire général de la ville de Paris, il a lui-même « assuré le pilotage de la cellule de crise » lorsque la menace de la grippe aviaire H1N1 sévissait, mais aussi celle des canicules, et en pleines périodes des attentats.

Et puis il y a tous ceux de ses co-listiers qui se « portent volontaires » pour participer « à toute action ou toute permanence téléphonique qui serait mise en place ».

Au premier magistrat d’indiquer en quoi l’équipe Agir pour Ribérac peut être utile à Ribérac.

Des propositions de renforcement des mesures… mais aussi de nouvelles mesures

Philippe Chotard soumet également à l’appréciation de Patrice Favard la mise en place ou le renforcement de trois nouveaux dispositifs pour mieux traverser la période complexe actuelle. Objectif : disposer d’autres outils que le numéro unique d’appel destiné aux « questions les plus courantes » de la population.

Prendre en compte le risque psychologique lié au confinement

Une cellule de soutien médico-psychologique apporterait « une réponse qualifiée à l’inquiétude de beaucoup de nos concitoyens » -personnes contaminées ou pas, personnes obligées d’être au travail, personnes qui vivent difficilement le confinement. « Robert Huet, médecin psychiatre à Ribérac, se propose ainsi de participer à la mise en place et à l’animation de cette cellule ».

Avec la municipalité, aider les acteurs économiques

Une cellule d’aide à tous les acteurs économiques pour les informer et les accompagner dans leurs demandes d’aides de toutes natures afin de limiter au maximum l’impact de la crise sur le territoire. « Sous l’égide de la Ville, cette cellule assurerait les contacts avec les administrations financières et sociales de l’État, les banques, les assurances… ».

Organiser les nombreuses initiatives généreuses pour apporter une réponse plus efficace aux difficultés d’ordre social

Une cellule sociale renforcée dans un contexte où beaucoup d’habitants rencontrent des « difficultés sérieuses » sans avoir de solution -pour garder leurs enfants, faire leurs courses, faire face à des pertes de salaires. L’idée est d’ « assurer la meilleure coordination des nombreuses initiatives généreuses déjà prises, au plan associatif ou individuel ».

« À l’heure où il est impératif de s’unir et de se montrer responsable, Monsieur le Maire, notre équipe est à votre disposition »

Après avoir pointé que d’autres mesures devraient pouvoir émerger, en réfléchissant avec la municipalité, Philippe Chotard termine donc son courrier au maire Patrice Favard en lui demandant d’indiquer à son équipe Agir pour Ribérac, quelle(s) contribution(s) lui paraîtrai(en)t utile. Après avoir une nouvelle fois précisé que la situation actuelle imposait un « esprit d’union et de responsabilité ».



Catégories :politique

Tags:, , , , ,

Vous souhaitez laisser déposer un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :