Charge de L214 contre l’abattoir Sobeval de Boulazac-Isle-Manoire : un sujet pour les municipales ?

Sobeval

Établissement Sobeval à Boulazac (© google map).

C’est vers minuit, ce jeudi 20 février 2020, que l’association L214 éthique & animaux a publié sur son site web un communiqué dans lequel elle dénonce les les pratiques d’abattage industriel des veaux à l’abattoir Sobeval, situé sur la commune de Boulazac-Isle-Manoire (Dordogne). L’association L214  indique qu’elle va porter plainte auprès du procureur de la République de Périgueux et réclame « la fermeture d’urgence » de l’établissement.Le communiqué de L214 se termine par un rappel : elle invite les candidats aux municipales 2020 à signer l’ « engagement » pour « Une ville pour les animaux« . Toutefois, la préfecture de la Dordogne a diffusé, dès mercredi 19 février 2020, pour indiquer que ses services avaient visionné les images et qu’ « a priori, tout é(tait) en règle » au sein de Sobeval.

 

L’association L214 a publié un communiqué ce jeudi 20 février 2020, autour de minuit. Elle y dénonce des pratiques d’abattage « cruelles et illégales » au sein de l’abattoir Sobeval, situé à Boulazac-Isle-Manoire. L’établissement comptait, en 2016, plus de 350 employés.

L214 met en ligne les éléments détaillés de son communiqué -notamment images et « rapport d’enquête » de 66 pages.

L214 clôt son communiqué par un rappel : elle s’invite dans la campagne des municipales 2020, En effet, L214 propose aux candidats de signer l’engagement « Une ville pour les animaux ».

La préfecture de la Dordogne a réagi très rapidement aux images diffusées, en publiant un communiqué daté du mercredi 19 février 2020 indiquant qu’ « a priori, tout (était) en règle ».



Catégories :municipales2020

Tags:, , , ,

Vous souhaitez laisser déposer un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :