Municipales à Périgueux : Laurent Rouquié est prêt, 20 pages de programme à l’appui

-

municipales2020 Municipales à Périgueux : Laurent Rouquié est prêt, 20...

Laurent Rouquié
Laurent Rouquié (© territoire-magazines)

À Périgueux, avec son équipe de campagne, le candidat aux municipales Laurent Rouquié a entamé la distribution en porte à porte du programme de la liste Mon parti, c’est Périgueux ! qu’il emmène. Presque 20 pages de propositions, exposées clairement et dans le détail, avec le trombinoscope des 37 personnes prêtes à les mettre en application.

L’équipe de campagne du candidat aux municipales à Périgueux Laurent Rouquié a commencé la distribution du programme de la liste Mon parti c’est Périgueux ! qu’il emmène. Le top départ de la distribution de cette vingtaine de pages de propositions, qui s’effectue en porte à porte, a donc été donné le jour de la saint-Valentin, date dédiée aux preuves d’amour. Au plan symbolique, le hasard du calendrier sert un candidat qui revendique son attachement à la capitale du Périgord.

LIRE AUSSI : Périgueux : l’impôt au secours des finances, encore des « irrégularités » dans la gestion du personnel

« Proximité, co-construction, ambition », c’est le souffle composite qui anime le programme du candidat Laurent Rouquié. Une feuille de route fondée sur « le triptyque social-économie-écologie », que la tête de la liste Mon parti c’est Périgueux ! déplie en propositions concrètes, dont il souligne conjointement le caractère novateur et la prise avec le réel. « Faire preuve d’ambition pour Périgueux, ce n’est bien sûr pas exclure les questions de voirie, de propreté… ». Le quotidien, Laurent Rouquié l’avait même disséqué, en 72 questions, rangées sous 10 thèmes, dès octobre dernier. Les habitants étaient appelés à donner leur avis, à faire des propositions. Ils ont été « des centaines » à participer à cette « grande consultation citoyenne ».

« Il faut ouvrir les portes et les fenêtres de la mairie »

« Il faut ouvrir les portes et les fenêtres de la mairie. Pour mémoire, Michel Moyrand, puis Antoine Audi ont fini leur mandat seuls dans leur bureau, à décider… seuls ». Ainsi, dans le programme de la liste Mon parti c’est Périgueux ! de nouveaux offices municipaux -pour les loisirs et animations, pour la culture, pour les sports- institutionnalisent la participation de leurs acteurs, les habitants ont leurs instances représentatives, les commerçants sont encouragés à constituer une association indépendante et représentative. La méthode défendue par le candidat Rouquié acte la transparence et sert dans le même temps de grands projets, comme le forum culturel, l’éco-quartier de la Source du Toulon, le pôle santé…(la liste est plus longue) et le fameux quartier Montaigne.

Un projet vivant pour le quartier Montaigne

« L’objectif, c’est l’attractivité ». Sur la question du quartier Montaigne qui s’éternise au point de passer pour LA patate chaude, Laurent Rouquié a un projet alternatif. « Nous prévoyons, au-dessus du parking actuel, que nous conserverons bien entendu, de créer une dalle agrémentée d’un jardin… mais pas sur la totalité de la surface ». Le programme du candidat prévoit en effet d’y adjoindre, en bout de  parking en somme (côté banque et toilettes publiques) un bâtiment dédié à un espace ludique et récréatif. « Moi-même, gamin, je me disais que Périgueux était une ville de Vieux, qu’il n’y avait rien pour les Jeunes… ». Voilà pourquoi, dans son programme, trampolines, lasers-game… sont envisagés. Une conciergerie municipale a aussi sa place. Pour retirer les achats que les familles ont commandés, via un site web et/ou une application mobile dédiés ; pour stocker au frais les produits de son marché et s’attarder librement en centre-ville… mais aussi pour retrouver une annexe de la mairie (tenue par des agents volontaires) pour, par exemple, faire faire son passeport quand on vit éloigné de Périgueux.

LIRE AUSSI : Périgueux : « l’encadrement et le contrôle des véhicules de service » recommandés

Laurent Rouquié 2
(© territoire-magazines)

Une liste représentative des Périgourdins

« Notre liste ressemble aux habitants de Périgueux. Tous, nous habitons Périgueux ». Petit tacle sur le thème de l’ancrage pour de vrai, que Laurent Rouquié s’autorise à l’adresse de ceux qui lui reprochent d’avoir constitué une « liste de commerçants ». Sachant qu’il est fier, lui, d’en avoir intégré quand la profession n’est pas réputée pour s’engager dans la vie publique. Avant de faire observer qu’il a réuni 37 personnes… « et pas 35 » : les deux suppléants, le candidat Rouquié les a aussi prévus. Par ailleurs, les délégations sont distribuées. Un choix réalisé « en fonction des compétences de chacun ». Exit au passage l’idée qu’on se verrait confier une mission parce qu’on est un chouchou.

« Je suis la cible de beaucoup d’attaques. Je considère que c’est bon signe »

« Je me battrai pour que la préfecture nous étiquète divers… et pas divers droite ou divers gauche. Toute cette campagne, on m’a mis dans une catégorie divers droite… ». Laurent Rouquié s’étonne qu’on refuse de reprendre le fait -auquel il tient- qu’il mène une liste « totalement affranchie de toute influence partisane ». De la même manière -peu amène- on s’interroge sur le fait qu’il tienne à présenter son parcours. « J’aimerais que tout le monde entre dans le détail de son CV… Parler de moi, ce n’est pas du tout mon truc. Mais quand on présente sa candidature, c’est un passage obligé : les électeurs doivent vous connaître. Ensuite, je démontre que mon cheminement s’est fait à Périgueux. Enfin, j’ai anticipé les volontés de me mettre des casseroles ». Alors, son récit personnel, Laurent Rouquié s’est chargé de le dévoiler avant qu’on ne l’écrive pour lui. Reste que, à l’entendre, toutes ces affaires sont loin de résumer l’ambiance de la campagne. Sauf qu’il n’y trouve pas matière à tourment. « Je suis la cible de beaucoup d’attaques. Je considère que c’est bon signe ». Et les sondages qui le relèguent ou bien à 6% (sondeur IPSOS-SOPRA) ou bien à… 4% (sondeur BVA) ? « Les sondages ? Ça peut influencer les électeurs… mais, vu ce que j’entends… Pour moi, ces résultats sont nuls et non avenus ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

Le contentieux électoral de Boulazac met le cap sur le Grand Périgueux : Jamel Fallouk demande des « clarifications » à Jacques Auzou (avec copie au préfet...

Via un communiqué diffusé ce vendredi 18 décembre 2020, le chef du groupe d'opposition Vivons Boulazac-Isle-Manoire Jamel Fallouk à...

Neuvic : le maire François Roussel va démissionner et il a une idée de la personne qui va lui succéder

Maire de Neuvic-sur-l’Isle depuis 37 ans, après avoir été conseiller municipal 6 ans, François Roussel va raccrocher. Il indique...

Saint-Astier : le rapporteur public propose au TA de Bordeaux l’annulation de l’élection municipale

Ce mardi 06 octobre 2020, suite au recours du candidat Daniel Benoist, qui avait emmené la liste Avec Saint-Astier...

Municipales à Ribérac : Nicolas Platon l’emporte dans un schéma de second tour très proche du premier  

Ribérac était une des 46 communes de la Dordogne où un second tour était nécessaire pour clore le scrutin...

Dépôts sauvages à Ribérac : Patrice Favard : « La Ville nettoie régulièrement, et elle l’a aussi fait en lien avec la communauté de communes »

Des dépôts sauvages sur la commune de Ribérac font réagir des habitants, qui s’étonnent que le phénomène soit persistant...

Sur le même sujet

Admettons qu’il faille couper l’année 2020 de la Dordogne en tranches « mémorables »…

L’année 2020 se rapproche de la ligne d’arrivée. Sans surprise, coup d’œil dans le rétroviseur pour rappeler des moments...

Gérard Fayolle se tient à distance de la politique actuelle en Dordogne… mais il suit le sujet de la déviation de Beynac

En Dordogne, Gérard Fayolle est le seul président de droite que la collectivité départementale a connu, l’élu de deux...

Régionales : Isabelle Hyvoz a (toujours) envie d’y aller et merci de dire « stop au copinage »

Oui, Isabelle Hyvoz est « très intéressée » par le scrutin des régionales 2021, et pourquoi donc en serait-il autrement ? Elle...

Boulazac-Isle-Manoire : le TA de Bordeaux a fixé la date d’audience de l’examen du recours expurgé de Jérémy Pierre-Nadal

Dans une quinzaine de jours, le rapporteur public donnera son appréciation sur les suites à donner au recours déposé...

Antoine Audi : « Alain Rousset n’est pas flambant neuf et Germinal Peiro ne fera pas demi-tour dans son impasse »

L’ancien maire de Périgueux et toujours conseiller régional Les Républicains Antoine Audi estime qu’il faut apaiser droite et centre...

A la une