Avec le « petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales », Anticor 24 plus exigeant que la maison mère

-

municipales2020 Avec le "petit guide des valeurs d'Anticor pour les...

petitguideAnticor24
(© Pixabay)

Avec ses 30 propositions pour des communes plus éthiques, l’association nationale Anticor espère voir les candidats aux municipales 2020 amender leur programme. Reste qu’en Dordogne, le groupe local Anticor (GL 24) a tenu à aller au-delà, en leur proposant un petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales. En effet, son rédacteur Alain Bressy, qui forme, avec Françoise Bournet, le duo des co-référents périgourdins d’Anticor, redoutait que l’initiative de la maison mère soit par trop vaporeuse. Par ailleurs, déplorant que celle-ci n’ait pas prévu l’encadrement des signatures des candidats, de sorte qu’aucun contrôle du respect de leurs engagements ne sera possible s’ils sont élus, GL24 impose ce principe en Dordogne, avec la fourniture du « canevas du règlement intérieur » qui les reprend.

Chez Anticor, l’idée de « comprendre et lutter contre les causes de la défiance des Français à l’égard du monde politique » est toujours là, avec ses 30 propositions pour des communes plus éthiques. Presque 20 ans que l’association contre la corruption et pour l’éthique en politique s’y attache -et dès l’échelon de la commune- le groupe local Anticor en Dordogne GL 24 le rappelle. Toutefois, GL24 a estimé que, non seulement ces propositions-là avaient à gagner en précisions, mais qu’elles méritaient aussi d’être ajustées au terrain. C’est l’objet de ce petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales rédigé par Alain Bressy. Au lieu d’aller au-delà des 30 propositions pour des communes plus éthiques de la maison mère, l’ouvrage a d’ailleurs plutôt vocation à aller davantage en dedans. En prévoyant un feedback pour les candidats qui seront élus.

LIRE AUSSI : Déviation de Beynac et argent public : pour Noël Mamère, « il va falloir que la chambre régionale des comptes se mêle de ce qui la regarde« 

Un petit guide… dont GL24 convient qu’il est un peu long. Reste qu’il est impossible qu’il en soit autrement, selon Alain Bressy. Sachant que le rédacteur a déjà pointé que des « détails » lui faisaient défaut. Aussi, est-on prêt, au sein de l’entité d’Anticor en Dordogne, à les apporter. Il suffit aux curieux de prévoir un rendez-vous pour se parler (les co-référents du groupe local Anticor 24 Alain Bressy et Françoise Bournet sont joignables à l’adresse suivante : anticordordogne@gmail.com)

Dans le petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales, que vous pouvez télécharger ICI, Alain Bressy liste en préambule les outils législatifs dont la vie politique municipale dispose. Leur lecture l’a fait bondir : l’obligation de règlement intérieur, qui va s’appliquer le 1er mars 2020, concerne les communes de plus de 1 000 habitants… quand la Dordogne en compte « plus de 80% » en-deçà.

Puis il détaille comment, concrètement, rendre effective la participation citoyenne à la vie locale, raccrocher avec l’éthique politique et mettre en place un règlement intérieur.

En Dordogne, des signatures pour de vrai (le torchon brûle un peu avec la maison mère)

Le guide se clôt sur ce qui a tout l’air d’être un gros différent avec l’association nationale Anticor : au plan de l’exigence, les niveaux ne sont pas raccords. En effet, GL24 souligne que la maison mère « n’a pas prévu d’encadrer la signature des engagements ». Ce qui était pourtant envisageable en pratique en s’adressant aux groupes locaux, peut-on comprendre. En conséquence, insiste GL24, le contrôle du respect des engagements des candidats qui deviendront des élus sera impossible. D’où la mise en place, par GL24 et donc en Dordogne, d’une « signature ponctuelle d’un engagement où le ou les principes » du petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales, et la « présentation d’un canevas du règlement intérieur » le(s) reprenant.

Anticor 24 annonce également, avant le 1er tour du scrutin le 15 mars 2020, la publication des candidats signataires. Conjointement, le groupe local périgourdin « s’engage » à « communiquer sur les manquements qui seront ultérieurement constatés ».

LIRE AUSSI : Beynac : les opposants à la déviation pressent Germinal Peiro de justifier le coût du chantier

L’élu peut être un guerrier : Alain Bressy à la démonstration

Ce n’est pas toute l’actualité du groupe local Anticor Dordogne. Pour les municipales et « à partir » des 30 fameux engagements « prescrits par Anticor », vous êtes conviés à une conférence animée, intitulée Le dramatique parcours du combattant pour renouveler la démocratie locale. Le conférencier est Alain Bressy, administrateur national d’Anticor.

Rendez-vous au café Chez Albert 93 rue Neuve d’Argenson (face au palais de justice), à Bergerac. Entrée libre, il est prudent de réserver (05 53 27 88 16).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières Actualités

Le contentieux électoral de Boulazac met le cap sur le Grand Périgueux : Jamel Fallouk demande des « clarifications » à Jacques Auzou (avec copie au préfet...

Via un communiqué diffusé ce vendredi 18 décembre 2020, le chef du groupe d'opposition Vivons Boulazac-Isle-Manoire Jamel Fallouk à...

Neuvic : le maire François Roussel va démissionner et il a une idée de la personne qui va lui succéder

Maire de Neuvic-sur-l’Isle depuis 37 ans, après avoir été conseiller municipal 6 ans, François Roussel va raccrocher. Il indique...

Saint-Astier : le rapporteur public propose au TA de Bordeaux l’annulation de l’élection municipale

Ce mardi 06 octobre 2020, suite au recours du candidat Daniel Benoist, qui avait emmené la liste Avec Saint-Astier...

Municipales à Ribérac : Nicolas Platon l’emporte dans un schéma de second tour très proche du premier  

Ribérac était une des 46 communes de la Dordogne où un second tour était nécessaire pour clore le scrutin...

Dépôts sauvages à Ribérac : Patrice Favard : « La Ville nettoie régulièrement, et elle l’a aussi fait en lien avec la communauté de communes »

Des dépôts sauvages sur la commune de Ribérac font réagir des habitants, qui s’étonnent que le phénomène soit persistant...

Sur le même sujet

Projet éolien à Milhac-de-Nontron : fin de l’enquête publique et un avis défavorable est rendu

La commission d'enquête qui a conduit l'enquête publique du projet éolien du Petit Bos à Milhac-de-Nontron a rendu son...

Forêt de la Double : vers un nouveau défrichement ? Pour implanter des éoliennes cette fois

Vive émotion dans la forêt de la Double, où l’intérêt économique à faire du bois de chauffage prévaudrait sur...

Première vaccination anti-Covid : la Dordogne va avoir sa « Mauricette » et entend le faire savoir

En Dordogne, le lancement de la campagne de vaccination anti-Covid va faire l’objet, ce jeudi 07 janvier 2020, d’une...

Admettons qu’il faille couper l’année 2020 de la Dordogne en tranches « mémorables »…

L’année 2020 se rapproche de la ligne d’arrivée. Sans surprise, coup d’œil dans le rétroviseur pour rappeler des moments...

Thierry Bonne : « En Dordogne, les projets éoliens fédèrent contre eux, avec une force rare »

Pour le président de l’association Asso3D* Thierry Bonne, « la Dordogne n’est pas un territoire adapté à l’implantation d’éoliennes », et...

A la une