Avec le « petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales », Anticor 24 plus exigeant que la maison mère

petitguideAnticor24

(© Pixabay)

Avec ses 30 propositions pour des communes plus éthiques, l’association nationale Anticor espère voir les candidats aux municipales 2020 amender leur programme. Reste qu’en Dordogne, le groupe local Anticor (GL 24) a tenu à aller au-delà, en leur proposant un petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales. En effet, son rédacteur Alain Bressy, qui forme, avec Françoise Bournet, le duo des co-référents périgourdins d’Anticor, redoutait que l’initiative de la maison mère soit par trop vaporeuse. Par ailleurs, déplorant que celle-ci n’ait pas prévu l’encadrement des signatures des candidats, de sorte qu’aucun contrôle du respect de leurs engagements ne sera possible s’ils sont élus, GL24 impose ce principe en Dordogne, avec la fourniture du « canevas du règlement intérieur » qui les reprend.

Chez Anticor, l’idée de « comprendre et lutter contre les causes de la défiance des Français à l’égard du monde politique » est toujours là, avec ses 30 propositions pour des communes plus éthiques. Presque 20 ans que l’association contre la corruption et pour l’éthique en politique s’y attache -et dès l’échelon de la commune- le groupe local Anticor en Dordogne GL 24 le rappelle. Toutefois, GL24 a estimé que, non seulement ces propositions-là avaient à gagner en précisions, mais qu’elles méritaient aussi d’être ajustées au terrain. C’est l’objet de ce petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales rédigé par Alain Bressy. Au lieu d’aller au-delà des 30 propositions pour des communes plus éthiques de la maison mère, l’ouvrage a d’ailleurs plutôt vocation à aller davantage en dedans. En prévoyant un feedback pour les candidats qui seront élus.

LIRE AUSSI : Déviation de Beynac et argent public : pour Noël Mamère, « il va falloir que la chambre régionale des comptes se mêle de ce qui la regarde« 

Un petit guide… dont GL24 convient qu’il est un peu long. Reste qu’il est impossible qu’il en soit autrement, selon Alain Bressy. Sachant que le rédacteur a déjà pointé que des « détails » lui faisaient défaut. Aussi, est-on prêt, au sein de l’entité d’Anticor en Dordogne, à les apporter. Il suffit aux curieux de prévoir un rendez-vous pour se parler (les co-référents du groupe local Anticor 24 Alain Bressy et Françoise Bournet sont joignables à l’adresse suivante : anticordordogne@gmail.com)

Dans le petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales, que vous pouvez télécharger ICI, Alain Bressy liste en préambule les outils législatifs dont la vie politique municipale dispose. Leur lecture l’a fait bondir : l’obligation de règlement intérieur, qui va s’appliquer le 1er mars 2020, concerne les communes de plus de 1 000 habitants… quand la Dordogne en compte « plus de 80% » en-deçà.

Puis il détaille comment, concrètement, rendre effective la participation citoyenne à la vie locale, raccrocher avec l’éthique politique et mettre en place un règlement intérieur.

En Dordogne, des signatures pour de vrai (le torchon brûle un peu avec la maison mère)

Le guide se clôt sur ce qui a tout l’air d’être un gros différent avec l’association nationale Anticor : au plan de l’exigence, les niveaux ne sont pas raccords. En effet, GL24 souligne que la maison mère « n’a pas prévu d’encadrer la signature des engagements ». Ce qui était pourtant envisageable en pratique en s’adressant aux groupes locaux, peut-on comprendre. En conséquence, insiste GL24, le contrôle du respect des engagements des candidats qui deviendront des élus sera impossible. D’où la mise en place, par GL24 et donc en Dordogne, d’une « signature ponctuelle d’un engagement où le ou les principes » du petit guide des valeurs d’Anticor pour les municipales, et la « présentation d’un canevas du règlement intérieur » le(s) reprenant.

Anticor 24 annonce également, avant le 1er tour du scrutin le 15 mars 2020, la publication des candidats signataires. Conjointement, le groupe local périgourdin « s’engage » à « communiquer sur les manquements qui seront ultérieurement constatés ».

LIRE AUSSI : Beynac : les opposants à la déviation pressent Germinal Peiro de justifier le coût du chantier

L’élu peut être un guerrier : Alain Bressy à la démonstration

Ce n’est pas toute l’actualité du groupe local Anticor Dordogne. Pour les municipales et « à partir » des 30 fameux engagements « prescrits par Anticor », vous êtes conviés à une conférence animée, intitulée Le dramatique parcours du combattant pour renouveler la démocratie locale. Le conférencier est Alain Bressy, administrateur national d’Anticor.

Rendez-vous au café Chez Albert 93 rue Neuve d’Argenson (face au palais de justice), à Bergerac. Entrée libre, il est prudent de réserver (05 53 27 88 16).



Catégories :municipales2020

Tags:, , , , , ,

Vous souhaitez laisser déposer un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :