« Isolation à un euro » : Jean-Pierre Cubertafon veut un bilan de la lutte contre le démarchage agressif

Jean-Pierre Cubertafon

La réponse qui sera apportée à la question orale du Jean-Pierre Cubertafon pourrait être attendue de pied ferme par les Périgourdins.

En effet, le député MoDem de la 3e circonscription de la Dordogne a demandé à la secrétaire d’État à l’Economie Agnès Pannier-Runacher un bilan des actions menées contre le démarchage commercial agressif, voire les arnaques autour du dispositif « isolation à un euro ».

« Isolation à un euro », merci Madame le secrétaire d’État à l’Economie Agnès Pannier-Runacher d’indiquer le bilan des actions menées en 2019 contre les « dérives » autour du dispositif. Et, plus précisément, depuis l’automne 2019, quand vous avez annoncé que vous alliez vous en occuper. C’est, en résumé, la demande que le député MoDem de la 3ecirconscription de la Dordogne Jean-Pierre Cubertafon a formulée oralement. Celle-ci a été publiée au Journal officiel le 31 décembre 2019. La réponse de Mme Pannier-Runacher pourrait bigrement intéresser les Périgourdins.

LIRE AUSSI : Déviation de Beynac et argent public : pour Noël Mamère, « il va falloir que la chambre régionale des comptes se mêle de ce qui la regarde »

C’est tout de même ballot qu’en Dordogne, les habitants se plaignent d’être harcelés au téléphone par des démarcheurs qui cherchent à les convaincre de s’engager dans le dispositif « isolation à un euro ». Quand on ne tente pas, tout bonnement, de les embarquer dans une arnaque. Parce que le quotidien, ça se respecte, paraît sous-entendre le député du Nontronnais.

Mais aussi, poursuit-il en substance, parce que le gouvernement voit l’image d’une bonne mesure « ternie ».

« Des campagnes de démarchage particulièrement agressives »

Si le député de la 3e circonscription de la Dordogne dit en effet tout le bien qu’il pense de l’initiative du gouvernement qui a consisté à « élargir le dispositif coup de pouce économies d’énergie », en rappelant que celui-ci « prévoit la mise en place de bonifications pour le changement d’isolation, jusqu’au 31 décembre 2020 », il constate que l’ « isolation à un euro » s’est, en 2019, « surtout fait connaître par ses dérives ». Et d’évoquer « des campagnes de démarchage particulièrement agressives », avec « jusqu’à une dizaine d’appels téléphoniques par jour ». Sachant qu’il y a « pire ». Et, cette fois, c’est de « très nombreuses arnaques » dont le député Cubertafon fait état.

LIRE AUSSI : Périgueux : l’impôt au secours des finances, encore des « irrégularités » dans la gestion du personnel

Toutefois, Jean-Pierre Cubertafon se souvient qu’à l’automne 2019, la secrétaire d’État Pannier-Runacher, à qui il s’adresse, « a(vait) pris la mesure du problème et présenté un plan d’action pour renforcer la lutte contre la fraude, améliorer l’information des consommateurs et rétablir la confiance en matière de rénovation énergétique ».

Reste qu’aujourd’hui, le député du Nontronnais verrait bien que, sur cette question, « le bilan des actions menées par la direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) en 2019 » soit présenté, ainsi que celui des annonces de Mme Pannier-Runacher. Avant de demander également si le gouvernement envisage « des évolutions dans la lutte contre le démarchage abusif ».

La question du député Cubertafon était encore, samedi 04 janvier 2020, « en attente de réponse ». Une semaine plus tard, ce samedi 11 janvier 2020, cette mention n’est plus affichée.

Mais, ce samedi 09 février 2020, la réponse est « publiée le 08 janvier 2020« .

 



Catégories :politique

Tags:, , , , , ,

Vous souhaitez laisser déposer un commentaire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :